Carignan: le propriétaire du chien mort traîné par une voiture ne sera pas poursuivi

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Carignan: le propriétaire du chien mort traîné par une voiture ne sera pas poursuivi

Publié le 09/08/2017 à 20:36 - Mise à jour à 20:37
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le quinquagénaire qui a causé la mort de son chien, lundi à Carignan en le traînant sur la route alors qu'il était attaché à l'arrière de la voiture, est reparti libre après 36 heures de garde à vue. Le parquet a indiqué qu'il s'agissait d'un acte accidentel.

Un homme de 55 ans habitant à côté de Carignan, dans les Ardennes, avait été placé lundi 7 en garde à vue pour avoir tué son chien. L'animal, qui était attaché à l'arrière du véhicule, avait été traîné sur plusieurs kilomètres et son propriétaire avait constaté sa mort une fois arrivé au supermarché du village voisin, où il allait chercher de l'essence. A ce moment-là, il avait mis le cadavre de son chien dans le coffre avant de repartir comme si de rien n'était.

Des témoins avaient assisté à la scène et avaient appelé les autorités après avoir pris en photo la plaque d'immatriculation du véhicule. La police n'avait pas mis longtemps à l'interpeller. Le quinquagénaire a donc été placé en garde à vue dans l'après-midi, où il a expliqué qu'il avait oublié que son chien était là et ne l'avait donc pas détaché avant de prendre la route.

Il risquait deux ans de prison ferme et une amende pouvant aller jusqu'à 30.000 euros si l'acte de cruauté, à caractère volontaire, était retenu. Ce que les policiers n'ont pas fait selon une information de France Bleu Champagne-Ardennes. Le parquet de Charleville-Mézières a expliqué que cet individu avait été relâché après 36 heures de garde à vue et que, comme il n'avait nullement eu l'intention de faire du mal à son chien, ne sera pas poursuivi pour cela. L'acte étant considéré comme accidentel.

En revanche, il sera sanctionné pour conduite en état d'ivresse car lors de son arrestation, il avait un taux d'alcool de plus de 3g par litre de sang. Ce qui explique aussi comment il a pu oublier son chien.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le parquet de Charleville-Mézières a expliqué que cet individu avait été relâché après 36 heures de garde à vue et que, comme il n'avait nullement eu l'intention de faire du mal à son chien, ne sera pas poursuivi pour cela. (Illustration)

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-