La femme greffée des deux bras rêve de "reprendre le tricot et le piano" et révèle avoir perdu son pied gauche

La femme greffée des deux bras rêve de "reprendre le tricot et le piano" et révèle avoir perdu son pied gauche

Publié le :

Lundi 18 Septembre 2017 - 11:47

Mise à jour :

Lundi 18 Septembre 2017 - 12:02
Caroline, la femme de 37 ans qui a vu ses deux bras sectionnés par un train en gare de Chambéry après une chute sur la voie mi-août, s'est confiée au "Parisien" sur l'accident et le début de sa rééducation suite à sa greffe. Elle a expliqué qu'elle rêvait pouvoir rejouer du piano. Par contre, elle a aussi révélé avoir perdu son pied gauche dans l'accident. Et lui n'a pas pu lui être réimplanté.
©Capture d'écran Google Street View
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La femme de 37 ans qui a bénéficié d'une double réimplantation des bras en août va mieux. Elle s'appelle Caroline. Si son nom n'avait pas été révélé par les médecins suite à l'opération chirurgicale inédite en France, ce n'est maintenant plus un secret puisqu'elle a accepté de se confier au Parisien un peu plus d'un mois après son accident.

Un petit rappel des faits s'impose. Le 14 août, Caroline a chuté sur les voies en gare de Chambéry et un train lui est passé dessus, lui sectionnant les deux bras. Prise rapidement en charge par les secours et transférée par hélicoptère au CHU de Grenoble Alpes, elle avait pu se les faire regreffer car ils n'avaient pas été abîmés dans l'accident et avaient surtout été transportés "dans un conditionnement parfait".

L'équipe médicale qui s'est occupée d'elle avait fait une conférence de presse une semaine après l'opération, après avoir confirmé que la revascularisation des bras avait fonctionné. Les chirurgiens avaient alors confié que le plus dur commençait pour la jeune femme, qui devra suivre une longue période de rééducation.

Ce lundi 18, un peu plus d'un mois après le drame, Caroline s'est expliquée sur les circonstances de l'accident et a confié les espoirs qu'elle nourrissait pour la suite. "Le train était déjà en train de partir, les portes fermées. Je ne voulais pas le rater. Je me suis dit: +Je saute sur la marche, je m'accroche à la barrière de la porte et je vais comme ça jusqu'à la prochaine station.+ Alors que c'est complètement débile. J'ai tenté de faire Indiana Jones et je me suis ratée. Je suis tombée sur les voies", a-t-elle déclaré avant de faire une autre révélation.

Dans sa chute, elle n'a pas failli perdre que ses bras. Son "pied gauche, écrasé par le train, a dû être amputé". Pas de réimplantation possible pour ce membre trop abîmé.

Mais désormais, Caroline a retrouvé le moral et l'envie d'aller au bout de sa rééducation. Pour revivre comme avant, le plus possible. "Les médecins m'ont dit qu'il fallait au moins deux ans pour récupérer au mieux l'usage de mes bras. Car les nerfs doivent d'abord repousser. (…) Je vais m'accrocher, je ne lâcherai rien", a-t-elle expliqué. En tout cas, elle y croit.

"J'aimerais pouvoir m'occuper à nouveau de mon potager, reprendre le tricot. Si je pouvais refaire tout ça, de jouer du piano comme avant, ce serait magnifique. Mais ce qui serait déjà bien, c'est d'arriver à manger seule, faire les gestes de la vie quotidienne que je ne peux plus réaliser actuellement, comme simplement me gratter le front. Avec ma volonté et l'aide des médecins, j'ai envie d'y croire".

L'équipe médicale qui s'est occupée d'elle avait fait une conférence de presse une semaine après l'opération, après avoir que la revascularisation des bras avait fonctionné.


Commentaires

-