Cartes postales sexistes: un collectif féministe demande leur retrait

Cartes postales sexistes: un collectif féministe demande leur retrait

Publié le :

Jeudi 02 Août 2018 - 15:02

Mise à jour :

Jeudi 02 Août 2018 - 15:14
Le collectif Femmes solidaires a dénoncé mercredi le message diffusé par les cartes postales mettant en scène des femmes dénudées. Il demande le retrait de ces clichés dégradants qui concourent "à la culture du viol" et participent "à légitimer les violences conjugales".
©Charly Triballeau/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Vue de la plage sous le soleil, de célèbres monuments de la région, message humoristique ou femmes dénudées exhibant leurs fesses. Ce choix, cornélien, est commun à tous les vacanciers au moment de choisir leur carte postale.

Toutefois au moins l'une des alternatives pourrait disparaître. C'est en tout cas ce que demande le collectif Femmes solidaires qui dénonce ces cartes dégradantes pour l'image de la femme.

"Nous dénonçons la publication des cartes postales estivales à caractère sexiste et parfois pornographique dans nos régions", explique-t-il. Le collectif fait valoir que ces images sont "disponibles à toutes et tous quel que soit l'âge des client.e.s", ce qui selon lui est dégradant pour l'image de la femme et véhicule des stéréotypes de la femme objet.

Voir: #JeSuisCute - photos sexy et féminisme, la démarche sur Twitter fait polémique

Femmes solidaires y voit également un phénomène qui "concoure à la culture du viol" et "participe à légitimer les violences conjugales". Il demande donc aux éditions concernées de mettre fin à cette production. Pour sensibiliser à la question, il poste depuis mercredi et chaque jour sur son compte Twitter l'une de ses images. De quoi s'interroger sur la nécessaire présence de femmes nues ou presque pour garder un souvenir de la Côte d'Azur ou du Bassin d'Arcachon.

Alors que depuis plusieurs mois le scandale Harvey Weinstein puis le mouvement MeToo ont libéré la parole sur les agressions sexuelles ou le harcèlement, ils ont également mis en lumière la dénonciation des clichés véhiculés par des moyens très variés: publicités, livres à destination de la jeunesse, films, ou même émissions de télévision.

Si l'aspect sexiste a souvent fait débat, les pressions ont néanmoins eu à plusieurs reprises des effets. Du simple engagement de certaines marques au licenciement de Tex des Z'amours en passant par le retrait d'une BD (voir ci-après), les associations féministes parviennent plus que jamais à peser sur la diffusion d'images ou de propos jugés sexistes.

Lire aussi:

Enfin une publicité pour des rasoirs féminins avec des vrais poils dedans (vidéo)

Asile et cylindres: "Fort Boyard" supprime ses épreuves polémiques

"On a chopé la puberté": mode d'emploi humoristique ou cliché sexiste?

Le collectif dénonce les cartes postales véhiculant une image dégradante de la femme.


Commentaires

-