Catapultes, urine, feux d'artifices: les armes des zadistes (photos)

Pas conventionnel

Catapultes, urine, feux d'artifices: les armes des zadistes (photos)

Publié le :

Mercredi 11 Avril 2018 - 16:14

Mise à jour :

Mercredi 11 Avril 2018 - 16:49
Si les affrontements se sont calmés ce mercredi en début d'après-midi, les zadistes de Notre-Dame-des-Landes ont encore l'intention de résister aux gendarmes. Leur feux d'artifices, pots d'urine et catapultes font face aux grenades assourdissantes et bombes lacrymogènes des militaires.
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Depuis lundi 9, les zadistes de Notre-Dame-des-Landes résistent aux gendarmes chargés de procéder à leur expulsion. Ce mercredi 11 en fin de matinée, les affrontements s'étaient calmés. Mais les zadistes ont continué à rassembler et collecter des "armes" pour lutter contre leurs adversaires.

A voir aussi: ZAD de Notre-Dame-des-Landes - des fusées lancées en direction d'un hélicoptère

Les jours précédents, ils ont utilisaient des feux d'artifices. Des photos et vidéos de lancers de fusées contre un hélicoptère de la gendarmerie ont en effet été dévoilées. L'appareil n'a cependant pas été touché.

#NDDL Ateliers confection et lancement de #CacaTov & #PipiTov. #BombeBactériologique Aucun mouvement des GM depuis 11h ce matin. Situation gelée, barricades en construction. Arrivée massive de soutiens.

Publiée par Taranis News sur mercredi 11 avril 2018

Les opposants ont aussi utilisé des catapultes pour lancer des pierres contre les gendarmes.

Plus étonnant, les zadistes ont organisé ce mercredi une collecte d'urine (mais aussi de matière fécale) pour créer des "bombes bactériologiques" contre leurs adversaires. Ces derniers n'ont en effet pas "attaqué" les zadistes depuis 11h. Les occupants du site ont donc entrepris de confectionner de nouvelles armes pour se préparer à la suite.

#NDDL Très nombreuses grenades assourdissantes GLI F4 utilisées (+150 depuis lundi). Celles qui ont causé la blessure au pied du manifestant à #Bure.

Publiée par Taranis News sur mercredi 11 avril 2018

Face à eux, les gendarmes sont évidemment équipés de manière plus conventionnelle. Des centaines de bombes lacrymogènes et explosives ont ainsi été lancées en direction des zadistes depuis lundi. Les opposants à l'expulsion sont aussi les cibles de grenades assourdissantes, dont plus de 150 ont été utilisées depuis lundi selon Taranis News.

Alors que de nombreuses voix s'élèvent contre la poursuite des affrontements, de peur que ceux-ci mènent à un drame, les deux camps restaient sur leurs positions ce mercredi. Les drones et hélicoptères de la gendarmerie survolaient encore le site sans qu'aucun des protagonistes n'attaque l'autre.

Les zadistes ont confectionné des armes parfois un peu spéciales pour lutter contre les gendarmes.

Commentaires

-