"Ce tueur d’enfant a anéanti notre avenir": les parents de Maëlys se sont exprimés

Nouvelle déclaration

"Ce tueur d’enfant a anéanti notre avenir": les parents de Maëlys se sont exprimés

Publié le :

Jeudi 08 Mars 2018 - 19:31

Mise à jour :

Jeudi 08 Mars 2018 - 19:35
Joachim De Araujo et Jennifer Cleyet-Marrel, les parents de la petite Maëlys, se sont exprimés ce jeudi soir pour la première fois depuis la découverte du corps de leur fille. Ils ont donné une conférence de presse depuis l'hôtel Warwick Reine Astrid dans le 6e arrondissement de Lyon.
© PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'est la première fois qu'ils sortent du silence depuis la découverte du corps de leur fille. Joachim De Araujo et Jennifer Cleyet-Marrel, les parents de la petite Maëlys, ont tenu ce jeudi 8 au soir une conférence de presse depuis l'hôtel Warwick Reine Astrid dans le 6e arrondissement de Lyon. La mère de famille s'est directement adressée à son enfant, confiant qu'elle était "exceptionnelle" et qu'elle avait laissé derrière elle un grand vide.

"La maison est triste sans toi. Ton sourire, tes blagues nous manquent. Tous les quatre, nous formions une famille heureuse, nous comptions bien continuer à vivre pleinement ce bonheur. Mais ce tueur d’enfant a anéanti notre avenir", a-t-elle déclaré avant de s'en prendre verbalement à Nordahl Lelandais. "Malgré nos nombreuses demandes depuis six mois, il a toujours nié l’évidence. Tout ce qu’il a fait est inexcusable et impardonnable. Maëlys, sois en certaine, ton assassin est désormais en prison. Nous t’aimons de tout notre cœur".

Le père de la petite fille a ensuite pris la parole remerciant toutes les personnes qui ont été là pour eux pendant ces derniers mois. Lors de son allocution, il a également apporté son soutien à la famille d’Arthur Noyer, affaire dans laquelle Nordahl Lelandais est mis en examen.

Lire aussi - EXCLUSIF affaire Maëlys - La sœur du suspect se confie à France-Soir 

Enfin, l'avocat des parents de Maëlys a lui aussi tenu à s'exprimer confiant que ses clients avaient fait "preuve d'un courage et d'une sobriété qui force le respect". "Ils ont fait le choix jusqu'à présent du silence, du courage, de la dignité et du respect", a-t-il ajouté dénonçant au passage les "six mois de pris d'otage" qui leur ont été infligés.

Pour rappel, le 14 février dernier, le suspect a reconnu avoir tué la fillette "par accident", guidant les enquêteurs vers le lieu où il avait déposé la dépouille. Auditionné la semaine suivante par les juges d’instruction, Nordahl Lelandais n'a pas donné de détail sur les circonstances du drame.

 

Les parents de la petite Maëlys se sont exprimés pour la deuxième fois.

Commentaires

-