Cérémonie du 11 novembre: appel au boycott des anciens combattants

Cérémonie du 11 novembre: appel au boycott des anciens combattants

Publié le :

Mercredi 08 Novembre 2017 - 10:40

Mise à jour :

Mercredi 08 Novembre 2017 - 10:53
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En guise de protestation contre l'état de délabrement de la nécropole nationale de Montdidier (Somme), des anciens combattants ont décidé de boycotter la cérémonie du 11 novembre. Pour eux, l'état déplorable des tombes déshonore la mémoire des hommes tombés pour la France.

Pour eux, il s'agit d'un non-respect. En guise de protestation contre l'état de délabrement de la nécropole nationale de Montdidier (Somme), des anciens combattants ont décidé de boycotter la cérémonie du 11 novembre qui, chaque année, commémore la fin de la Première Guerre mondiale. Selon les informations rapportées par Le Courrier Picard, ce cimetière, où reposent 7.500 combattants, n'est plus le même qu'autrefois: il rassemble de sépultures complètement délabrées. Les tombes sont les unes sur les autres, les plaques d'identité sont descellées, les croix sont de guingois tandis que la ferraille est apparente.

Pour les anciens combattants et les associations patriotiques, l'état des tombes déshonore la mémoire des hommes tombés pour le pays. Certains ont d'ailleurs exprimé leur colère dans les colonnes du quotidien. "Nos soldats sont morts deux fois. Une fois au champ d’honneur et une fois ici", a par exemple déploré Gérard Karolczak, président de la section locale du Souvenir français et membre du conseil d'administration de l'Office national des anciens combattants (ONAC). Il a par ailleurs expliqué que cela faisait plusieurs années qu'il réclamait à l'organisation la restauration de ces sépultures dont le coût s'élèverait à 900.000 euros.

Contacté par le quotidien, l'ONAC a expliqué que les travaux commenceront très prochainement, cet automne ou au printemps. Mais cette promesse ne semble pas convaincre Gérard Karolczak. "Ils me trimballent depuis 2008. Tous les ans, on me dit que la nécropole va être refaite, puis on me dit qu'il n'y a plus de sous. Ça n'efface en rien leur responsabilité", a-t-il fustigé.

Pour rappel, selon les chiffres rapportés par le ministère des Armées, il y a en France 265 nécropoles nationales où reposent 740.000 corps et près de 2.000 carrés militaires communaux. Quant aux cimetières français à l'étranger, ils sont au nombre de 2.000 et sont répartis dans 78 pays.

Des anciens combattants vont boycotter la cérémonie du 11 novembre à Montdidier (Somme).

Commentaires

-