Champagne-au-Mont-d'Or: des croix gammées et des tags antisémites découverts dans le cimetière

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 20 février 2019 - 20:49
Image
Des tags antisémites et l'inscription "shoa blabla" sur une stèle du jardin du souvenir dans le cimetière de Champagne-au-Mont-d'Or, près de Lyon, le 20 février 2019
Crédits
© JEFF PACHOUD / AFP
Une stèle du souvenir, située près du cimetière de Champagne-au-Mont-d'Or a été taguée d'inscriptions antisémites et des croix gammées.
© JEFF PACHOUD / AFP

Une stèle du souvenir, située près du cimetière de Champagne-au-Mont-d'Or près de Lyon a été taguée d'inscriptions antisémites et des croix gammées dans la nuit de mardi à mercredi 20.

 

C'est la première fois que de tels actes se produisent dans ce cimetière, selon la gendarmerie. Des croix gammées et des messages à caractères antisémites ont été découvert dans le cimetière de Champagne-au-Mont-d'Or dans le Rhône. Ces inscriptions ont visiblement été réalisées dans la nuit de mardi à mercredi.

Sur la stèle du "jardin du souvenir", où les familles qui le souhaitent peuvent disperser les cendres des défunts incinérés, deux croix gammées à l'envers ont été dessinées en rouge. L'inscription "Shoa blabla", a également été retrouvée. Au pied du monument, une autre croix gammée a été apposée, accompagnée de la phrase "passkon a pa le shoa".

Le "jardin du souvenir" est un lieu multiconfessionnel, il ne se situe d'ailleurs pas dans le carré juif du cimetière, rapporte France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.

Lire aussi - Macron attendu au dîner du Crif pour des "décisions fortes" contre l'antisémitisme

Dans un tweet, le préfet de Lyon, Pascal Mailhos a condamné "avec la plus grande fermeté" rappelant que "l'antisémitisme, la xénophobie, l'homophobie ou toute autre forme de haine n'ont pas leur place dans notre République".

Une enquête a été ouverte par le parquet de Lyon, menée par les gendarmes. Le maire de Lyon et ancien ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a condamné dans un tweet "avec la plus grande fermeté cet acte odieux", qui constitue "une nouvelle attaque contre nos valeurs". Les inscriptions ont été rapidement effacées après les constatations d'usage.

Ce nouvel acte antisémite intervient au lendemain de la profanation de près de 100 tombes juives au cimetière de Quatzenheim et d'une mobilisation nationale pour dire "ça suffit" mardi soir, dans un contexte de hausse généralisée des actes antisémites (+74% en 2018). 

Voir:

Antisémitisme: un ministre israélien appelle les Français juifs à faire leur aliyah

Antisémitisme: texte de Ciotti (LR) déjà ficelé pour durcir les sanctions

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.