Panique sur les Champs-Elysées: l'attaque au couteau n'était qu'une simple altercation de droit commun (vidéo)

Panique sur les Champs-Elysées: l'attaque au couteau n'était qu'une simple altercation de droit commun (vidéo)

Publié le :

Lundi 18 Décembre 2017 - 16:39

Mise à jour :

Lundi 18 Décembre 2017 - 16:50
Un différent entre trois hommes a débouché ce lundi sur une agression au couteau sur les Champs-Elysées. Ils ont été interpellés par les forces de l'ordre qui ont du faire face à un mouvement de panique.
© ALAIN JOCARD / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Moment de tension extrême ce lundi en début d'après-midi sur les Champs-Elysées. La plus célèbre avenue de Paris a été le théâtre d'une agression au couteau perpétrée par un homme contre deux autres individus.  

Les forces de l'ordre, présentes en grand nombre sur l'artère parisienne en raison des fêtes de fin d'années, sont rapidement intervenues, interpellant l'agresseur. On ignore le motif de cette agression qui a provoqué un mouvement de panique dans la foule, nombreuse sur les Champs-Elysées en cette période de l'année. L'agresseur a été arrêté sans ménagement sous les yeux des badauds.

Lire aussi - Paris: un homme poignardé dans la rue pour avoir fait trop de bruit 

Joint par France-Soir, la préfecture de police a expliqué qu'il s'agissait "d'un simple différent" entre les trois hommes impliqués, qui ont tous été placé en garde à vue. Il n'y a "aucun lien" avec la menace terroriste.  

Les policiers ont ensuite établi un périmètre de sécurité autour de lieux de l'agression pour effectuer les premières constatations et éloigner les curieux.

En plus des 3.500 policiers et militaires de l’opération Sentinelle chargés de veiller à la sécurisation des lieux touristiques en temps normal, 400 fonctionnaires de police supplémentaires sont déployés, notamment sur les Champs-Élysées, les grands magasins ou les centres commerciaux, pour les fêtes de fin d'années. Plus de 250 militaires ont également été affectés à la sécurité de la capitale à cette occasion. Ces renforts interviennent dans le contexte de la menace terroriste mais aussi pour lutter contre la délinquance. Dans l'agglomération parisienne, les vols à main armée ont chuté de 30% depuis le début de l'année.

Une agression au couteau a provoqué un mouvement de panique sur les Champs-Elysées ce lundi (photo d'illustration).


Commentaires

-