Charente-Maritime: après des viols à répétition, une adolescente de 14 ans tombe enceinte

Charente-Maritime: après des viols à répétition, une adolescente de 14 ans tombe enceinte

Publié le :

Jeudi 07 Décembre 2017 - 17:12

Mise à jour :

Jeudi 07 Décembre 2017 - 17:21
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ce jeudi a débuté le procès d'un homme accusé d'avoir violé à de nombreuses reprises la fille de son ex-compagne. L'adolescente de 14 ans a même accouché de leur enfant. Le suspect jugé à Saintes, en Charente-Maritime, aurait pratiqué ces viols et agressions pendant dix années.

Le procès d'un homme accusé d'avoir agressé et violé une enfant a débuté ce jeudi 7 à Saintes, à la cour d'assises de Charente-Maritime. Tout avait pourtant plutôt bien commencé il y a des années lorsque la petite fille vivait avec lui et sa maman à Mortagne-sur-Gironde, une famille recomposée comme il y en a tant.

Mais un jour les deux adultes se sont séparés, la femme est partie et a abandonné sa fille aux mains de son beau-père. L'enfant n'a plus revu sa mère. C'est à ce moment-là que le calvaire de la plus jeune, alors âgée de neuf ans, a commencé.

Son beau-père, de 27 ans son aîné, a commencé à l'agresser sexuellement et à la violer régulièrement à tel point qu'à 14 ans, l'adolescente est tombée enceinte. Pour ne pas éveiller les soupçons, le beau-père a alors dit à qui voulait l'entendre qu'un "vacancier" de passage était le géniteur de l'enfant selon Sud Ouest.

A voir aussi: Tours - un père de deux enfants arrêté pour des viols, il assure que les victimes étaient "consentantes"

Le bébé est né et les abus envers la jeune mère ont continué. Isolée, la jeune fille n'avait personne à qui se confier et était terrorisée par son beau-père.

Ce n'est que lorsque sa petite fille, fruit des viols répétés, a eu neuf ans qu'elle a décidé de révéler le calvaire dont elle a été la victime pour protéger son enfant et ne pas risquer qu'elle vive les mêmes drames. Ce cauchemar aura duré de nombreuses années.

Des analyses ADN ont en effet prouvé que l'homme était bien le père biologique. Il comparait ce jeudi et vendredi 8 pour viols et agressions sexuelles sur mineure.

Le beau-père devra répondre d'accusation de viols et d'agression sexuelles sur mineure.

Commentaires

-