Charente-Maritime: les élèves trop bruyants à la cantine, un policier appelé en renfort

Charente-Maritime: les élèves trop bruyants à la cantine, un policier appelé en renfort

Publié le :

Vendredi 23 Septembre 2016 - 07:54

Mise à jour :

Vendredi 23 Septembre 2016 - 07:56
©Durant Florence/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le maire d'une petite commune de Charente-Maritime a employé les grands moyens pour assurer le calme dans la cantine d'une école, jugée trop bruyante. L'élu a fait appel à un policier municipal, vêtu d'un uniforme et muni d’un sifflet.

Chacun use de ses propres moyens pour faire régner le calme, certains étant plus radicaux que d'autres. Face au niveau sonore trop élevé des élèves d'une école, le maire d'Aigrefeuille-d'Aunis, une petite commune de Charente-Maritime, a décidé de faire appel à un policier municipal. Son rôle: tout faire pour que le silence revienne dans la cantine de l'établissement. Mais cette décision est loin d'avoir fait l'unanimité. Selon l'opposition municipale, le policier, vêtu d'un uniforme et muni d’un sifflet, effraie les enfants. 

Une constatation que ne partage pas le maire de la commune, Gilles Gay. "Il ne fait pas peur aux enfants qui le connaissent bien. Et il est vrai que depuis qu'il est là, cette cantine qui était vraiment trop bruyante - les enfants parlent beaucoup et fort - est plus calme. L'opposition proteste contre le fait qu'il soit en uniforme. Mais un policier municipal, quand il est en service, est en uniforme. S'il n'est pas en tenue, c'est qu'il ne travaille pas. Son job, c'est d'être habillé en policier", a-t-il déclaré précisant que le policier municipal est également "chef de service aux écoles" et s’occupe du personnel. 

Toutefois, face aux nombreuses critiques, le maire a décidé de faire un pas en avant, en prenant une autre décision. Pour ne pas envenimer la situation, le policier enfile dorénavant un pull à la place du haut de son uniforme. "Il ne peut pas passer son temps à se changer. Mais maintenant, quand il est à la cantine, il garde son pantalon mais enlève le haut et met un pull", a-t-il déclaré.

Et d'ajouter: "peut-être qu'il ne restera pas toute l'année à la cantine, on va voir comment la situation évolue. Mais ça se passe bien et moi, ça me rassure d'avoir un policier en permanence".

 

Pour l'opposition, le policier effraie les enfants.

Commentaires

-