Charente: un bus prend feu, 39 enfants échappent aux flammes

Charente: un bus prend feu, 39 enfants échappent aux flammes

Publié le :

Dimanche 08 Novembre 2015 - 15:59

Mise à jour :

Dimanche 08 Novembre 2015 - 16:18
©Gile Michel/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un bus a pris feu en Charente, près d'Etagnac, ce dimanche matin, avec à son bord 39 enfants. Avec l'aide des accompagnateurs et du chauffeur ces membres d'un club de rugby sont parvenus à descendre juste avant que l'autocar ne s'embrase, aucun blessé n'est à déplorer.

Ils ont probablement dû avoir une grosse frayeur. Deux semaines après le drame de Puisseguin (Gironde) où 43 personnes sont décédées dans l'incendie d'un bus, un nouvel autocar s'est embrasé, en Charente, avec des dizaines d'enfants à bord, membres d'une école de rugby de Cognac. Les faits se sont déroulés ce dimanche matin, vers 08h50. A cette heure-là, deux parents et plusieurs éducateurs ont remarqué de la fumée sous leur pied puis une étrange odeur de gazole selon les informations du quotidien Sud Ouest.

Le feu a alors pris très rapidement mais tous ont été évacués in-extremis grâce à la réactivité du chauffeur, ancien pompier, qui a stoppé le véhicule en urgence sur la nationale 141 à Etagnac, non loin de Limoges, et fait descendre tous ses occupants. Fort heureusement, personne n'a été blessé mais l'incident a toutefois marqué les esprits: "même si tout s'est passé dans le calme, les enfants ont eu peur et nous aussi. On avait l'accident de Puisseguin en tête", a raconté Alain Rougier, l'éducateur qui suivait le bus en voiture.

Les enfants, âgés de 8 à 12 ans, et les accompagnateurs se sont alors mis à l'abri avant que les pompiers n'interviennent sur place puis ont été mis en sécurité dans l'école du village. Pour le moment, on ignore encore les raisons pour lesquelles le bus s'est embrasé.

En parallèle, un autre bus a également été détruit par les flammes, ce dimanche midi près de Nice, à hauteur de Saint-Pancrace, là encore pour des raisons inexpliquées. L'incendie n'a pas fait de blessé.

Ces deux incidents rappellent bien évidemment celui du 23 octobre à Puisseguin au cours duquel un car a heurté de front un poids lourd. Il s'agit de l'accident le plus meurtrier sur les routes de France depuis celui le Beaune, le 31 juillet 1982, dans lequel avaient péri 53 personnes, dont 44 enfants.

 

Personne n'a été blessé dans ce nouvel incident de car.


Commentaires

-