"Charlie Hebdo": au moins 12 morts suite à une attaque à la kalachnikov contre le journal

"Charlie Hebdo": au moins 12 morts suite à une attaque à la kalachnikov contre le journal

Publié le :

Mercredi 07 Janvier 2015 - 12:08

Mise à jour :

Mercredi 07 Janvier 2015 - 14:52
©Régis Duvignau/Reuters
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

Des hommes cagoulés et munis d'armes automatiques ont attaqué le siège du journal satirique "Charlie Hebdo", ce mercredi peu avant midi. La fusillade a fait au moins 12 morts.

"C'est un véritable massacre. Il y a des morts". Un salarié, contacté par 20minutes, n'a pu prononcer que ces terribles mots avant que la communication ne soit coupée. Ce mercredi peu avant midi, des hommes cagoulés munis d'armes de guerre, des kalachnikov et des fusils à pompe selon les témoins, ont attaqué les locaux parisiens du journal satirique Charlie Hebdo. Il y aurait au moins 12 morts selon les dernières informations disponibles en début d'après-midi.

"Des hommes armés et cagoulés sont entrés dans le bâtiment et ont ouvert le feu", a assuré un témoin de la scène interrogé par la chaîne d'information en continu i>Télé. Il évoque des tirs d'armes lourdes automatiques, qui auraient duré plusieurs minutes, à l'intérieur des locaux du journal situés boulevard Richard-Lenoir, dans le 11e arrondissement de Paris.

Les assaillants, au nombre de deux selon des sources policières, trois selon certains témoins, ont ensuite pris la fuite. Ils seraient alors tombés nez à nez avec une patrouille de police et auraient ouvert le feu.

Une fusillade là aussi intense, au cours de laquelle deux agents des forces de l'ordre auraient été abattus. L'un d'eux serait un membre du Service de protection des personnalités, qui veillait sur Charlie Hebdo et certains de ses salariés, dont le rédacteur-chef Charb, depuis une première attaque du journal satirique suite à la polémique sur une caricature de Mahomet, en 2011.

Au cours de leur fuite, les assaillants auraient renversé un piéton et agressé un automobiliste pour lui voler son véhicule. Ils auraient pris la direction de la Porte de Pantin, au nord-est de Paris. Face à la menace que représentent ces hommes lourdement armés, l'Ile-de-France a été placée en "Alerte attentat", le niveau le plus élevé. Une cellule de crise va se réunir à l'Elysée à 14h. François hollande et Bernard Cazeneuve sont arrivés sur place à 12h45.

Plus d'informations à venir prochainement sur FranceSoir.fr….

 

La rédaction de "Charlie Hebdo" a été attaquée par des hommes armés de kalachnokovs, ce mercredi 7 janvier.


Commentaires

-