"Charlie Hebdo": Maryse Wolinski partie civile "pour comprendre les failles de la police"

Auteur(s)
Pierre Plottu
Publié le 07 juillet 2015 - 16:41
Image
Le couple Wolinski.
Crédits
©PLV/Sipa
"Je me suis porté partie civile", a annoncé Maryse Wolinski (ici avec son mari, en 2014).
©PLV/Sipa
Maryse Wolinski, veuve du dessinateur assassiné lors de l'attaque de la rédaction de "Charlie Hebdo" par les frères Kouachi le 7 janvier dernier, demande l'ouverture d'une instruction sur les failles présumées de la police. "Pourquoi le GIGN n'a pas débarqué?", demande-t-elle notamment.

Elle en est persuadée, la police a failli lorsque les frères Kouachi ont attaqué la rédaction de Charlie Hebdo. Maryse Wolinski, la veuve du célèbre dessinateur assassiné, avec d'autres, le 7 janvier dernier, s'est constituée partie civile et demande qu'une instruction soit ouverte pour faire la lumière sur les défauts supposés de l'intervention de la police au moment de l'attentant, selon RTL qui dévoile l'information.

"Est-ce qu'il y a eu des failles? Oui il y en a eu, bien sûr", estime-t-elle ainsi. Puis de s'interroger sur les moyens déployés par la police: "Pourquoi le GIGN (Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale, NDLR) n'a pas débarqué? Il y a eu plusieurs coups de téléphone avant que les Kouachi arrivent dans la salle de rédaction, de différentes personnes de l'immeuble. Par conséquent on se demande pourquoi ce sont trois vététistes qui sont arrivés alors que l'on parle de deux hommes masqués, cagoulés et ayant en main des armes de guerre".

Selon elle, la protection mise en place pour protéger une rédaction clairement, et de longue date, menacée par les djihadistes et déjà prise pour cible (un cocktail molotov avait déjà été lancé sur de précédents locaux en 2011, forçant Charlie Hebdo à déménager) n'était pas à la hauteur.

"Pourquoi cet attentat rue Nicolas-Appert (les locaux attaqués le 7 janvier, NDLR)? Il y a plusieurs responsables de ces failles. Moi j'ai envie de comprendre, donc je cherche à comprendre. Je me suis portée partie civile, donc la semaine prochaine je pourrais avoir le dossier que je vais aller chercher chez mon avocate. La distance, je la prendrai après, quand j'aurais suffisamment d'éléments pour agir une fois de plus", prévient ainsi Maryse Wolinski, citée par RTL.

 

 

À LIRE AUSSI

Image
Wolinski et Cabu au Festival de Cannes 2008.
"Charlie Hebdo": Cabu et Wolinski sont morts dans la fusillade
Quatre dessinateurs vedettes de "Charlie Hebdo", Cabu, Wolinski, Charb et Tignous, font partie des 12 personnes tuées mercredi lors de la fusillade au siège du journal...
07 janvier 2015 - 15:30
Culture
Image
La rédaction de Charlie Hebdo.
"Charlie Hebdo": au moins 12 morts suite à une attaque à la kalachnikov contre le journal
Des hommes cagoulés et munis d'armes automatiques ont attaqué le siège du journal satirique "Charlie Hebdo", ce mercredi peu avant midi. La fusillade a fait au moins 1...
07 janvier 2015 - 13:08
Société
Image
Métro Saint-Michel, à Paris.
Carnage à "Charlie Hebdo": le pire attentat en France depuis 1995
L'attaque du journal "Charlie Hebdo" par deux hommes armés de kalachnikov, ce mercredi, est un attentat d'une ampleur rare. Il s'agit de la plus grave attaque perpétré...
07 janvier 2015 - 14:46
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don