Charlotte: une seconde nuit d'émeute embrase la ville

Violences

Charlotte: une seconde nuit d'émeute embrase la ville

Publié le :

Jeudi 22 Septembre 2016 - 16:37

Mise à jour :

Jeudi 22 Septembre 2016 - 17:22
L'état d'urgence vient d'être décrété, mercredi, dans la ville de Charlotte (est des Etats-unis). Les émeutes s'y intensifient en marge des manifestations dénonçant un énième meurtre d'un homme noir par la police.
©Sean Rayford/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une deuxième nuit de violences était à déplorer, le soir du mercredi 21 dans la ville de Charlotte en Caroline du Nord (est des Etats-Unis). Ces émeutes se déroulent depuis deux nuits de suite, alors que les manifestants protestent contre les services de police accusés de violences et de meurtres envers la commutée afro-américaine.

Keith Lamont Scott a fait les frais de cette tension qui existe entre Afro-américains et policiers aux Etats-Unis. L'homme de 43 ans a reçu plusieurs balles dans le corps après s'être fait taser, mardi 20. La police affirme qu'il était sorti de son véhicule avec une arme de poing à la main, tandis que sa famille et des témoins avancent qu'il s'agissait d'un livre et non pas d'une arme.

"Keith Lamont Scott est sorti de son véhicule en faisant tomber le livre qu'il avait sur les genoux. Ce n'était pas une arme mais bien un livre" selon Taheshia Williams, une résidente du quartier qui l'a affirmé au micro d'Al Jazeera et relayé par le site d'informatoin américain The Root.

La manifestation pacifique consécutive de mardi a dégénéré, si bien que le gouverneur de la Caroline du Nord a publié sur son compte Twitter: "J'ai décrété l'état d'urgence et pris l'initiative de déployer la Garde nationale et la police autoroutière pour aider la police locale à Charlotte".

La maire de Charlotte, Jennifer Roberts, a appelé les habitants de la ville à rester calme. Elle a également promis qu'une enquête complète serait diligentée. La mairie pourrait en venir à imposer un couvre-feu afin d'endiguer les violences.

La police dénombre près de 16 blessés dans ses rangs dans la nuit de mercredi 21 au jeudi 22. Le nombre de manifestants touchés reste quant à lui indéterminé, selon la presse locale. Plusieurs magasins ont également été pillés ainsi que plusieurs voitures de police détruites.

Le policier noir responsable de la mort de l'homme de 43 ans, Brentley Vinson, a été suspendu de ses fonctions le temps que l'enquête diligentée suive son cours.

 

Keith Lamont Scott a été abattu sur le parking d'une résidence de la ville de Charlotte

Commentaires

-