Chasse au GPS, battue en voiture et tirs dangereux: quatre chasseurs sanctionnés dans le Tarn

Pas de victime

Chasse au GPS, battue en voiture et tirs dangereux: quatre chasseurs sanctionnés dans le Tarn

Publié le :

Vendredi 15 Décembre 2017 - 11:53

Mise à jour :

Vendredi 15 Décembre 2017 - 12:16
Quatre chasseurs ont été condamnés dans le Tarn pour des infractions aux règles de sécurité depuis le début de la saison, rapporte "La Dépêche du Midi". Trois d'entre eux chassaient en voiture en repérant le gibier grâce à un GPS. Un autre a mis en danger la vie d'autrui en ne respectant pas les angles de tir.
©Jean-François Monier/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage du Tarn (ONCFS) ont eu du travail depuis l'ouverture de la chasse au sanglier en août dernier. En témoigne la condamnation de quatre chasseurs pour des infractions aux règles de sécurité, révélées lundi 11 par La Dépêche du Midi.

C'est d'abord un groupe de trois personnes qui n'avaient visiblement pas envie de rentrer bredouille qui a été repéré. Plutôt que de procéder à une battue classique, ceux-ci avaient décidé de laisser les chiens poursuivre le sanglier et de suivre leur progression grâce à une balise GPS.

Et cela depuis leur voiture dans laquelle les fusils étaient transportés chargés, en contravention avec les règles. Il faut dire que les chasseurs ouvraient le feu depuis le bord de la nationale une fois qu'il s'était garés.

Repérés par les agents de l'ONCFS, ils ont ensuite comparu devant le tribunal de grande instance de Castres. Leurs infractions aux règles de sécurité n'ayant fait aucune victime, ils n'ont écopé que de peines d'amende et pour deux d'entre eux d'un retrait du permis de chasse avec interdiction de le repasser avant un an.

Lire aussi: Cerf abattu dans une propriété privé: pas d'infraction mais les chasseurs sanctionnés

Le quotidien évoque également un autre incident qui aurait pu, lui, être mortel. Les agents contrôlaient en effet lors d'une seconde battue au sanglier l'un des tireurs, lorsque des balles ont sifflé au-dessus de leur tête.

Lors d'une battue, les chasseurs, positionnés en ligne, sont en effet censés respecter un angle de 30 degrés à leur gauche et à leur droite dans lequel le tir est interdit (source ONCFS) . Il n'avait à l'évidence pas été respecté ici, alors qu'il s'agit d'une des principales causes d'accidents mortels de chasse.

L'auteur des tirs, qui visait un sanglier, s'est également vu retirer son permis pour au moins un an et a été condamné à des dommages et intérêts à verser à l'ONCFS et à son représentant dont la vie a été mise en danger.

Voir: Accidents de chasse - deux nouveaux morts en une journée

Une dizaine de personne ont perdu la vie lors de chasse depuis le mois d'août. Le 3 décembre dernier, un chasseur avait été tué par un de ses compagnons lors d'une battue au chevreuil dans le Tarn.

Les chasseurs utilisaient un GPS pour leur battue, un autre a procédé à un tir dangereux.

Commentaires

-