Chauffard de Lorient: après l'interpellation, la recherche de complices

Chauffard de Lorient: après l'interpellation, la recherche de complices

Publié le :

Mercredi 19 Juin 2019 - 07:24

Mise à jour :

Mercredi 19 Juin 2019 - 07:28
© Fred TANNEAU / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le chauffard de Lorient qui a tué un enfant de neuf ans et grièvement blessé son cousin de sept ans a finalement été interpellé après neuf jours de cavale durant lesquels il a échappé à un important dispositif. La justice s'interroge donc sur d'éventuelles complicités.

Neuf jours, des dizaines de policiers et gendarmes, un hélicoptère déployé, un TGV immobilisé et un appel à témoins avec la photo et le prénom du suspect très largement relayé. Le chauffard de Lorient qui a tué enfant de neuf ans et grièvement blessé son cousin de sept ans a réussi à éviter l'interpellation pendant plus d'une semaine. Au cours de cette cavale, il n'aurait utilisé ni sa carte de crédit, ni son portable. Ce qui laisse envisager l'aide de complices, ne serait-ce que pour manger et dormir.

C'est d'ailleurs dans un hôtel B&B, à quelques kilomètres des lieux du drame et dont l'entrée se fait par carte bleue qu'il a été interpellé. Non pas qu'il ait été repéré par voie électronique, mais grâce à un témoignage basé sur l'appel à témoins. La chambre aurait donc été payée par un tiers

Voir: Le chauffard de Lorient mis en examen pour homicide involontaire aggravé et écroué

Les investigations vont se poursuivre et "devront également déterminer dans quelles conditions les mis en cause ont vécu depuis le 9 juin dernier et de quelles éventuelles aides ou complicités ils ont pu bénéficier", a souligné la procureure.

Interpellée le 13 juin, la passagère aurait elle-même livré une version peu convaincante de sa cavale, affirmant avoir "erré dans la forêt" pendant trois jours.

Présenté au juge d'instruction, le suspect "a confirmé être le conducteur du véhicule, avoir refusé d'obtempérer et être à l'origine des accidents", a précisé la procureure. Il a été mis en examen pour homicide involontaire et blessures involontaires aggravés, refus d'obtempérer aggravé, conduite sans permis, conduite sans assurance et délit de fuite, avant d'être placé en détention provisoire. Les faits qui lui sont reprochés sont passibles de 10 ans de prison.

Lire aussi:                                                                                 

Enfant tué à Lorient: la passagère de la voiture mise en examen et écrouée

Le chauffard de Lorient a pu bénéficier de complicités.

Commentaires

-