Christchurch: le terroriste d'extrême droite avait annoncé le massacre sur Internet

Christchurch: le terroriste d'extrême droite avait annoncé le massacre sur Internet

Publié le :

Vendredi 15 Mars 2019 - 09:36

Mise à jour :

Vendredi 15 Mars 2019 - 09:51
©Kacper Pempel/Reuters.
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un Australien, connu pour être un extrémiste de droite, aurait été interpellé avec trois autres personnes en Nouvelle-Zélande après un attentat qui a fait au moins 49 morts dans deux mosquées de la ville de Christchurch ce vendredi 15. Il avait exprimé sur Internet son souhait de commettre cet acte terroriste.

La Nouvelle-Zélande vit "l'un des jours les plus sombres" de son histoire selon la Première ministre Jacinda Ardern. Deux mosquées ont été prises pour cible lors d'un attentat à Christchruch, au moins 49 personnes sont mortes (selon un dernier officiel encore provisoire).

Pas moins de quatre suspects auraient été arrêtés. L'un des tireurs est un Australien de 28 ans, selon les autorités locales qui n'ont pas précisé s'il était entre les mains des forces de l'ordre lui aussi. Cet homme était connu pour son radicalisme d'extrême droite et son caractère particulièrement violent.

Il aurait d'ailleurs parlé de l'attaque sur le site américain 8chan. Sur ce site, où les utilisateurs sont anonymes, l'attentat est devenu le premier sujet de conversation et de nombreux commentaires félicitant ce tireur ont été publiés.

A voir aussi: Alerte - Attentat terroriste en Nouvelle-Zélande: au moins 49 morts dans deux fusillades de mosquées

Et ce n'est pas tout puisque Brenton Tarrant a aussi filmé le massacre en direct sur Facebook. Le live a depuis été supprimé par le réseau social mais à l'aube en France, les images insoutenables étaient toujours visibles.

France-Soir a choisi de ne pas partager la vidéo d'une extrême violence. Le suspect semblait par contre particulièrement équipé et disposait d'au moins quatre armes de guerre. De par ses gestes, il paraissait bien entraîné. Il avait mis en ligne un "manifeste" intitulé Le Grand Remplacement: avec lequel il a justifié son geste.

Comme cet homme, aucun des autres suspects n'était inscrit sur un quelconque fichier de surveillance. Des engins explosifs ont été retrouvés dans leurs véhicules.

Il n'a pas été indiqué s'il était mort, en fuite ou s'il faisait partie des quatre suspects interpellés.

A lire aussi:

Attentat en Nouvelle-Zélande: qui est Brenton Tarrant le terroriste présumé d'extrême droite

Brenton Tarrant, le terroriste d'extrême droite à l'origine de l'attentat de Christchurch, avait annoncé le massacre sur Internet.

Commentaires

-