Il voulait réitérer son exploit: le cascadeur meurt en plongeant du haut des chutes du Niagara

Il voulait réitérer son exploit: le cascadeur meurt en plongeant du haut des chutes du Niagara

Publié le :

Samedi 17 Juin 2017 - 17:37

Mise à jour :

Samedi 17 Juin 2017 - 17:45
©Getty Images / Getty Images North America / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le corps sans vie du cascadeur Kirk Jones a été repêché début juin à une vingtaine de kilomètres des chutes du Niagara (nord-est des Etats-Unis). Mi-avril, celui qui a été le premier homme à survivre à un plongeon du haut de la célèbre cascade, avait tenté de renouveler son exploit.

La mort aura mis 14 ans à le rattraper. Le corps du cascadeur Kirk R. Jones, 53 ans, a été repêché début juin dans la rivière Niagara (Etat de New York, nord-est des Etats-Unis), à une vingtaine de kilomètres en amont des célèbres chutes. L'homme était le premier à avoir survécu au "plongeon de la mort" en se jetant du haut de la cascade sans aucune protection en 2003. Un exploit qu'il a tenté de renouveler le 19 avril dernier. Sans succès.

Kirk Jones avait pourtant pris ses dispositions pour cette seconde tentative. Le trompe-la-mort américain s'était ainsi enfermé dans une boule gonflable géante (trois mètres de diamètre environ) avant de faire le grand saut. Précaution superflue puisque le dispositif a été retrouvé en lambeaux au pied des chutes tandis que le cascadeur restait introuvable.

Ce n'est donc que le 2 juin que son corps sans vie a été découvert à l'embouchure du lac Ontario. "C'est bien lui", a annoncé un porte-parole de la police de l'Etat de New York cité par le journal local Syracuse  lors d'une conférence de presse

Jones était pourtant un survivant de l'impossible. Le premier, même, à avoir survécu à un plongeon du haut des chutes les plus puissantes d'Amérique du Nord, hautes de près de 60 mètres et d'un débit avoisinant les 3.000 mètres cubes par seconde. En 2003, vêtu d'un jean et d'un manteau, chaussé de baskets, il avait sauté la tête la première dans le maelstrom.

Il s'en était sorti par miracle après avoir manqué de se noyer, souffrant de côtes cassées et touché à la colonne vertébrale. "Il y avait un tourbillon. Je peux comprendre pourquoi les gens meurent... c'est difficile d'y échapper", avait-il simplement réagi. Puis de raconter se souvenir d'une "pression énorme" sur sa tête lorsqu'il a été pris dans les flots pendant sa chute ainsi que la douleur qu'il a ressenti en s'écrasant sur le fond de la cascade, avant de perdre connaissance. C'était il y a 14 ans et il avait déjà été sauvé in extremis par les secours.

Kirk Jones, après son exploit de 2003.


Commentaires

-