Cinq ans de prison pour une jeune femme qui avait enlevé un nourrisson à Marseille

Cour d'assises

Cinq ans de prison pour une jeune femme qui avait enlevé un nourrisson à Marseille

Publié le :

Mercredi 06 Janvier 2016 - 17:50

Dernière mise à jour :

Mercredi 06 Janvier 2016 - 17:51
Les jurés de la cour d'assises des Bouches-du-Rhône ont suivi les réquisitions de l'avocat général et ont condamné mercredi à 5 ans de prison une jeune femme qui avait enlevé un bébé de 4 jours en 2012 dans une maternité de Marseille.
Facebook icon
Twitter icon
Google icon
©Thomas Bresson/Flickr
-A +A

Une jeune femme qui avait enlevé un bébé de 4 jours dans une maternité de Marseille, en août 2012, a été condamnée mercredi 6 à cinq ans de prison ferme par la cour d'assises des Bouches-du-Rhône à Aix-en-Provence.

Cette condamnation, assortie d’un suivi socio-judiciaire de 3 ans, est conforme aux réquisitions de l'avocat général Thierry Vilardo. Mercredi matin, il avait justifié celles-ci par le caractère "exceptionnel" de cette affaire, après laquelle les mesures de sécurité dans les maternités avaient été renforcées.

Fiona Ghilarducci, aujourd'hui âgée de 22 ans, avait enlevé le 27 août 2012, à la maternité Saint-Joseph à Marseille, le petit Zacharia, un bébé de 4 jours qu'elle avait pris dans son berceau alors que sa mère dormait. L'enfant avait été retrouvé sain et sauf au bout de quelques heures, après le déclenchement d'un plan alerte-enlèvement.

"Une société doit protéger certaines valeurs, certaines valeurs sont taboues, on doit protéger un bébé", avait lancé Thierry Villardo dans son réquisitoire, réclamant une peine "qui ne doit pas être inférieure à cinq ans de prison".

L'accusée ne s'était pas présentée lundi, premier jour prévu pour son procès, expliquant avoir eu peur. Il était prévu initialement qu'elle comparaisse libre, mais à son arrivée le jour suivant, elle avait été placée sous mandat de dépôt.

Après la lecture des faits par le président mardi, la jeune femme s'était adressée aux parents du petit Zacharia: "Je voudrais m'excuser et leur dire que je regrette énormément mon geste qui est grave".

Poursuivie pour enlèvement d'un mineur de moins de 15 ans, la jeune femme encourait une peine de 30 ans de réclusion.

 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

Les jurés ont suivi les réquisitions de l'avocat général.