Cinq interpellations après l'agression d'une famille juive à Livry-Gargan

Antisémitisme

Cinq interpellations après l'agression d'une famille juive à Livry-Gargan

Publié le :

Mardi 28 Novembre 2017 - 13:33

Mise à jour :

Mardi 28 Novembre 2017 - 13:56
Les policiers ont mené un coup de filet ce mardi matin dans l'enquête sur l'agression violente d'une famille juive en Seine-Saint-Denis. Quatre hommes et une femme ont été interpellés.
©Mic/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

 "Vous êtes juifs donc vous avez de l'argent" auraient lancé les agresseurs à la famille juive qu'ils avaient violentée et séquestrée en septembre dernier à Livry-Gargan en Seine-Saint-Denis. Ce mardi 28 au matin, après presque trois mois d'une enquête minutieuse, les forces de l'ordre ont procédé à cinq arrestations.

Parmi les interpellés figurent trois jeunes qui sont suspectés d'être les auteurs de cette violente agression antisémite. Les interpellations ont eu lieu à Clichy-sous-Bois, Tremblay-en-France et Aulnay-sous-Bois. Ont également été arrêtés un homme d'une cinquantaine d'années "très connu des services de police" qui pourrait être leur "chef" et une jeune fille de 19 ans, soupçonnée d'être leur "complice".

Voir aussi: Une famille juive séquestrée, violentée et détroussée en Seine-Saint-Denis

Selon les victimes, les auteurs se sont introduits le 8 septembre dernier dans le pavillon de Livry-Gargan par effraction. Ils ont ensuite coupé le courant, séquestré d'abord le fils de la famille, puis au petit matin s'en sont pris à la maîtresse de maison et à son mari qui aurait reçu plusieurs coups de pied au thorax et à la tête. La famille aurait été ligotée et séquestrée pendant plusieurs heures, jusqu'à ce que la femme parvienne à alerter la police.

Sur le même sujet: Famille juive agressée: les associations condamnent un "acte odieux"

L'agression, très violente, avait provoqué une vague d'indignation, notamment dans la communauté juive. Pour le Président du Crif, Francis Kalifat, "cet acte odieux est bien la preuve si besoin en est, que les juifs de France sont particulièrement menacés dans la rue et depuis quelque temps au sein même de leur domicile ce qui est encore plus inquiétant". Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb avait dénoncé pour sa part une "odieuse agression". "Selon les premiers éléments, la motivation de cet acte lâche semble directement liée à la religion des victimes", avait-il estimé.

Le parquet de Bobigny, en charge du dossier, avait confié à la sûreté territoriale du département une enquête pour séquestration, vol et extorsion en réunion avec violences et en raison de la religion des victimes. 

 

Quatre hommes et une femme ont été interpellés suite l'agression antisémite d'une famille juive.

Commentaires

-