Clermont-Ferrand: il poignarde son ex-petite amie de 30 coups de couteau puis se jette dans le vide, les deux survivent

Clermont-Ferrand: il poignarde son ex-petite amie de 30 coups de couteau puis se jette dans le vide, les deux survivent

Publié le :

Lundi 15 Mai 2017 - 10:52

Mise à jour :

Lundi 15 Mai 2017 - 11:07
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'étudiant en médecine soupçonné d'avoir asséné une trentaine de coups de couteau à son ex-petite amie, en mars 2016, à Clermont-Ferrand, est confronté à sa victime ce lundi.

C'est l'histoire d'une rupture qui a tourné au fait divers sordide. Un étudiant en médecine a poignardé sauvagement son ex-petite amie d'une trentaine de coup de couteau. La jeune femme s'en est finalement sortie. Les deux seront confrontés ce lundi 15 devant le palais de justice de Clermont-Ferrand, ville où se sont déroulés les faits.

Le couple s'était séparé en novembre 2015, un rupture que le jeune homme avait très mal vécue. Il harcelait d'ailleurs par téléphone la jeune femme qui avait finalement accepté de le revoir une dernière fois en mars 2016, en bas de chez lui. Après avoir échangé quelques banalités, il s'excuse, de son propre aveu, et massacre littéralement son ancienne petite amie à coups de couteau. Il la laisse pour morte dans la rue. Transportée au CHU dans un état critique, elle avait été opérée d'urgence et avait survécu d'extrême justesse.

Le lendemain de l'agression, le jeune homme a tenté de mettre fin à ses jours en se jetant du viaduc Saint-Jacques alors qu'il était activement recherché par les policiers. Souffrant d'un traumatisme crânien sévère, il avait été maintenu dans le coma pendant plusieurs jours. A son réveil, il a été mis en examen pour tentative d'assassinat.

"Ma cliente appréhende forcément ce moment, mais elle sait aussi que c'est essentiel. La revoir, l'écouter parler, cela fera peut-être surgir des bribes de mémoire chez le mis en examen, sinon des explications sur son passage à l'acte", a indiqué Renaud Portejoie, avocat de la victime au journal Le Parisien. En effet, depuis sa tentative de suicide, le jeune homme souffre de troubles de la mémoire. La confrontation pourrait lui faire revenir les souvenirs de la terrible agression dont il est l'auteur.

Le lendemain de l'agression, le jeune homme a tenté de mettre fin à ses jours en se jetant du viaduc Saint-Jacques.


Commentaires

-