Clichy-la-Garenne: malgré la résistance des fidèles de la mosquée, la police a fait évacuer le lieu de culte

Clichy-la-Garenne: malgré la résistance des fidèles de la mosquée, la police a fait évacuer le lieu de culte

Publié le :

Mercredi 22 Mars 2017 - 16:12

Mise à jour :

Mercredi 22 Mars 2017 - 19:18
© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La police a procédé à l'évacuation de la mosquée de Clichy-la-Garenne ce mercredi malgré les contestations et la résistance des fidèles présents sur place au moment des faits. Cela pourrait sonner la fin d'un long bras de fer.

Occupée illégalement depuis 2015, la mosquée de Clichy-la-Garenne (Haut-de-Seine) a été évacuée ce mercredi 22 dès 8h du matin par les forces de l'ordre, les policiers du commissariat et de la compagnie de sécurisation et d’intervention. Sous contrôle d'un huissier, les serrures des entrées ont été changées, rapporte France 3 Ïle-de-France. A ce moment, une cinquantaine de fidèles et des représentants ont réussi à pénétrer dans la salle de prière et se sont assis par terre pour protester. Des renforts ont été appelés sur place pour l'évacuation qui a duré plusieurs heure et s'est conclue vers midi.

Deux versions s'opposent autour des conditions de cette évacuation. De son côté le président de l'Union des association musulmanes de Clichy Hamid Kazed a déclaré: "Aujourd'hui on est surpris. A 8h15 la police arrive pour la fermeture du lieu de culte et culturel de Clichy. Même moi je ne sais pas ce qui se passe, on n'a pas eu de lettre recommandée pour nous donner un rendez-vous pour faire l'état des lieux ou rien du tout". Pourtant préfecture assure avoir prévenu les intéressés à l'avance et essayé de négocier une évacuation pacifique. Titulaire d'un bail provisoire, les dirigeants de la mosquée ne l'auraient pas renouvelé depuis 2015, expliquent les autorités.

Située dans la rue d’Estienne-d’Orves, la mosquée fait l'objet d'un conflit entre les musulmans et la municipalité qui souhaite transformer le lieu en médiathèque. Depuis des mois, le nouveau maire républicain Rémi Muzeau, élu en 2016, a proposé sans succès un autre lieu de culte aux fidèles mais ils le trouvent inadapté.

En novembre 2016, des centaines de fidèles avaient manifesté leur mécontentement devant la fermeture de leur lieu de culte. En août dernier, le tribunal administratif de Cergy Pontoise avait annoncé sa décision d'expulsion, confirmée par la suite par le Conseil d'Etat. 

Située dans la rue d’Estienne-d’Orves, la mosquée fait l'objet d'un conflit entre les musulmans et la municipalité qui souhaite transformer le lieu en médiathèque.


Commentaires

-