Comment est morte Maëlys? Une reconstitution pour résoudre le mystère Lelandais

Comment est morte Maëlys? Une reconstitution pour résoudre le mystère Lelandais

Publié le :

Lundi 24 Septembre 2018 - 17:43

Mise à jour :

Mardi 25 Septembre 2018 - 14:01
© PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Ce lundi soir se déroulera entre Pont-de-Beauvoisin, Domessin et Attignat-Oncin la reconstitution du meurtre de la petite Maëlys dans la nuit du 26 au 27 août 2017. Les enquêteurs et les experts tenteront de faire la lumière sur les circonstances exactes de la mort de l'enfant, la thèse du coup unique avancée par le suspect suscitant le doute.

Les enquêteurs espèrent que l'affaire Maëlys connaitra un tournant ce lundi 24 au soir, lors de la reconstitution de l'enlèvement puis de la mise à mort de la petite fille dans la nuit du 26 au 27 août 2017. Si Nordahl Lelandais a reconnu son implication six mois après les fiats, le mystère demeure sur ce qu'il s'est réellement passé cette nuit-là entre la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin (Isère) et le domicile du meurtrier présumé à Domessin en Savoie, quelques kilomètres plus loin.

Deux questions en particulier centralisent aujourd'hui les principales zones d'ombre autour de la mort de petite fille. La première est celle des causes exactes de la mort. Nordahl Lelandais , après avoir nié jusqu'au moins de février 2018 être l'homme qui a tué Maëlys a finalement reconnu l'avoir frappé dans l'habitacle de sa voiture après l'avoir fait monter pour l'emmener chez lui lui montrer ses chiens. Selon la version du suspect, l'enfant aurait paniqué et l'ex-militaire lui aurait alors asséné un coup (décrit comme une "gifle") suffisamment violent pour tuer la petite fille. Mais les enquêteurs doutent de cette version. Plusieurs fractures auraient été relevées sur la dépouille de l'enfant semblant incompatibles avec la thèse d'un coup unique. De plus, une trace de sang avait été découverte dans le coffre de l'Audi A3, élément qui déclenchera d'ailleurs les aveux de l'ancien maître-chien. D'autres traces de sang ont préalablement été nettoyées minutieusement dans l'habitacle.

Voir aussi: Pour Sven Lelandais, Nordahl "n'était pas seul" quand Maëlys est morte

Autre question: quel ont été les trajets exacts de Nordahl Lelandais la nuit du meurtre. Là aussi certains éléments apparaissent peu clairs. Le suspect a expliqué avoir utilisé à plusieurs reprises sa voiture dans la nuit, parfois pour rentrer chez lui, et avoir même caché le corps de l'enfant en contrebas de son domicile de Domessin, avant de finalement jeter le corps dans un secteur peu accessible entre les communes d'Attignat-Oncin et de Saint-Franc, en Savoie. Mais là aussi les enquêteurs cherchent des confirmations. Selon Le Dauphiné libéré, Christiane Lelandais, la mère de Nordahl, est convoquée par les juges pour cette reconstitution. Si elle n'est pas inquiétée par la justice, elle reste un témoin pour l'instruction étant présente dans la maison et éveillée lorsque son fils est rentré, notamment avec son short taché. De plus, certaines de se déclarations diffèrent de celle de Nordahl Lelandais.

Mis face à des contradictions, ou tout simplement faisant face à son premier retour sur les lieux du crime, Nordahl Lelandais pourrait parler. Mais celui qui a été décrit par sa proche famille comme ne parlant pas de l'affaire, y compris au parloir, pourrait aussi poursuivre sa stratégie depuis le début de l'enquête: n'avouer que lorsque les prouvent deviennent irréfutables. Ce lundi soir, la vérité pourra venir autant du suspect que des experts qui auront à se prononcer sur la version du meurtrier.

Lire aussi:

Nordahl Lelandais: ces 11 disparitions pour lesquelles les familles veulent savoir

Agression sexuelle sur mineur: Nordahl Lelandais entendu par les juges

La reconstitution aura un objectif: comprendre précisément comment Maëlys est morte.

Commentaires

-