Condamné à du sursis pour s'être masturbé dans le métro

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 17 juin 2019 - 19:54
Image
L'une des présidentes de la cour d'assises des Yvelines a été agressée lundi matin à son domicile dans ce département, visée par un tir de lanceur de balles de défense (LBD), a-t-on appris de sources
Crédits
© VALERY HACHE / AFP/Archives
Le harceleur qui s'était masturbé dans le métro à Paris a été condamné à huit mois de prison avec sursis.
© VALERY HACHE / AFP/Archives

Un homme de 47 ans a été condamné à huit mois de prison avec sursis ce lundi 17 juin pour s'être masturbé dans le métro, à Paris, en décembre dernier, devant une jeune femme qui avait publié une vidéo sur Twitter.

Munir, un homme originaire du Bangladesh, a été condamné ce lundi à huit mois de prison avec sursis pour outrage sexiste et exhibition sexuelle. En décembre dernier, l'homme, âgé de 47 ans, s'était masturbé devant une jeune fille de 20 ans dans le métro à Paris. Il l'avait suivie dans la rue et avait ensuite pris la même rame qu'elle.

La victime, prénommée Safiétou, avait réussi à filmer son harceleur et avait ensuite posté la vidéo sur Twitter.

Vidéo qui avait provoqué l'indignation et avait fait réagir rapidement la RATP. Après avoir condamné cet acte, le service client avait d'ailleurs contacté la jeune fille, l'incitant ainsi à porter plainte.

Lire aussi: #BalanceTonMetro: les harceleurs des transports et la RATP pointés du doigt

Le quadragénaire avait été mis en examen pour outrage sexiste, une nouvelle infraction introduite en août 2018 dans la loi Schiappa contre les violences sexistes et sexuelles.

En plus des huit mois de prison avec sursis, le harceleur devra s'acquitter d'une amende de 500 euros pour le préjudice moral et s'est vu infliger une obligation de soins.