Condamné pour meurtre et actes de pédophilie, il viole un codétenu

Condamné pour meurtre et actes de pédophilie, il viole un codétenu

Publié le :

Mercredi 08 Mai 2019 - 12:49

Mise à jour :

Mercredi 08 Mai 2019 - 12:53
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Jean-Paul Lenclume, meurtrier et violeur pédophile qui a terrorisé La Réunion dans les années 1990, comparaissait de nouveau mardi 7 pour des  viols commis sur un codétenu en 2018.

Il a déjà passé quasiment la moitié de sa vie en prison. Et il vient de s'"offrir" un prolongement de sa période de détention. Jean-Paul Lenclume, 56 ans, en prison pour le meurtre d’un petit garçon de 10 ans en 1991 et une série de viols sur mineurs,a été reconnu coupable d’un nouveau viol, commis sur un codétenu.

C’est dans sa prison de l’île de La Réunion que les faits se sont déroulés en mars 2018. Le quinquagénaire fait la connaissance d’un jeune détenu transféré de Mayotte. Jean-Paul Lenclume, considéré comme une "longue peine" bénéficie de quelques avantages, dont la mise à disposition d’un frigo, comme le rapporte la presse locale (voir ici). Acceptant que le jeune codétenu puisse mettre une bouteille d’eau au frais, le pervers va profiter des allers et venues du jeune homme souhaitant se désaltérer pour lui introduire de force un doigt dans l’anus, à travers le short.

La victime, atteinte de troubles psychiatriques, subira quatre fois ce traitement avant de se plaindre aux surveillants. Une enquête pour viol est ouverte et la victime est transférée dans une autre prison.

Lire aussi: Le violeur récidive un mois après sa sortie, un avocat en appelle au gouvernement

Devant le tribunal correctionnel, Jean-Paul Lenclume se défendra en expliquant que son geste –qui pour lui consiste seulement à avoir "touché les fesses" de sa victime, était seulement "une plaisanterie".

La cour ne l’entendra pas de cette oreille et l’a condamné mardi 7 à 18 mois de prison ferme qui vont donc se rajouter aux peines pour meurtre et viols qu’il purgeait. Avant cette nouvelle condamnation, il était libérable en 2022.

Voir aussi:

Son violeur tente de la brûler vive: elle le tue en s'accrochant à lui

Paralysée et muette: elle est mise enceinte par son violeur

Jean-Paul Lenclume a violé l'un de ses codétenus atteint de troubles psychiatriques.


Commentaires

-