Corps démembré dans le Morbihan: le couple aurait agi pour voler la carte bancaire de la victime

Corps démembré dans le Morbihan: le couple aurait agi pour voler la carte bancaire de la victime

Publié le 01/02/2017 à 08:17 - Mise à jour à 08:19
©Witt/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un couple est suspecté d'avoir assassiné et démembré un homme avec qui ils passaient la soirée, pour lui dérober sa carte bleue dans la nuit du vendredi 27 au samedi 28 janvier. Le duo se rejette pour l'instant la faute sur l'auteur des coups mortels.

Ils se rejettent toujours mutuellement la faute, mais l'enquête a maintenant mis en lumière un mobile. Dans l'affaire de l'homme assassiné à coups de couteau puis démembré dans la commune de Melrand (Morbihan), le couple suspecté du meurtre aurait agi dans le but d'extorquer la carte bancaire de la victime et de lui faire avouer son code.

Les faits s'étaient déroulés dans la nuit du vendredi 27 au samedi 28 dans cette commune habituellement sans histoire. La victime ainsi que le couple passaient une soirée ensemble après avoir visiblement consommé de l'alcool et des stupéfiants qu'ils avaient achetés dans l'après-midi. Selon les premiers éléments de l'enquête, la victime âgée de 38 ans qui sortait d'une peine de trois mois de prison pour des récidives de conduite sous l'emprise de l'alcool aurait été poignardée à mort une dizaine de fois.

C'est la femme qui contactera les gendarmes le dimanche suivant pour leur expliquer les faits en accusant son compagnon, un homme de 36 ans qui était sorti de prison le 26 janvier –où il aurait connu la victime- après avoir purgé une peine pour une affaire de stupéfiants. En garde à vue, ce dernier a reconnu avoir participé au démembrement du cadavre, dans le but de s'en débarrasser, mais que c'est sa compagne qui aurait porté les coups mortels, ce que l'enquête n'a pas encore défini.

Les investigations devront également éclaircir certaines déclarations de la femme, qui a évoqué lors de ces aveux la disparition d'un autre individu qui aurait également été démembré.

Les gendarmes avaient découvert lors de leur intervention un tronc découpé, cachés dans un sac poubelle et dissimulé dans un hangar à proximité de la maison. Des ossements calcinés avaient été découverts dans une cheminée.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Les gendarmes avaient découvert les restes du corps démembré de la victime.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-