Corse: Charles Pieri en garde à vue après des injures envers la veuve Erignac

Corse: Charles Pieri en garde à vue après des injures envers la veuve Erignac

Publié le :

Mercredi 25 Avril 2018 - 16:17

Mise à jour :

Mercredi 25 Avril 2018 - 16:23
© PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le nationaliste corse Charles Pieri a été placé en garde à vue ce mercredi au camp militaire de Borgo, en Haute-Corse. Il est soupçonné d'être le détenteur du compte Facebook qui au lendemain de la visite d'Emmanuel Macron sur l'île avait injurié la veuve du préfet Erignac.

L'ancien leader du FLNC (Front de libération nationaliste corse) Charles Pieri a été placé en garde à vue ce mercredi 25 vers 11h au camp militaire de Borgo, en Haute-Corse. Ce militant est suspecté d'être à l'origine d'un texte injurieux envers la veuve du préfet Erignac.

Le 6 février dernier au lendemain de la visite d'Emmanuel Macron sur l'île, lors de laquelle il avait rendu hommage au préfet Erignac assassiné en 1996, la page Facebook Di l'altu pianu avait publié un texte visant la veuve du défunt.

Dans cette publication, Dominique Erignac était comparée aux femmes françaises qui durant la Seconde Guerre mondiale ont été les compagnes de "valeureux soldats du 3e Reich".

A voir aussi: Macron débute sa visite par l'hommage au préfet Erignac

Le 11février, le parquet d'Ajaccio a ouvert une enquête contre X pour injures publiques et injures en raison du sexe et de l'origine nationale suite à la publication de ce texte.

"Je crois savoir en effet qu'il s'agirait de Monsieur Pieri, mais nous attendons la confirmation de cette affirmation par le réseau social. Il y a constitution d'une infraction pénale d'injure par voie de communication", expliquait alors le procureur Eric Bouillard.

Deux jour plus tard, Charles Pieri avait déjà été entendu par les gendarmes de Ghisonaccia, une commune de Haute-Corse, et son domicile avait été perquisitionné. Mais n'avait cependant pas souhaité répondre aux questions des enquêteurs.

Ce mercredi une trentaine de militants indépendantistes du parti indépendantiste Corsica Libera se sont rassemblés face au camp militaire de Borgo pour soutenir leur leader selon France Bleu RCFM.

Charles Pieri a été placé en garde à vue ce mercredi dans le cadre de l'enquête sur les injures envers la veuve Erignac.

Commentaires

-