Corse: le retraité abattu car confondu avec un criminel?

Mauvais endroit au mauvais moment?

Corse: le retraité abattu car confondu avec un criminel?

Publié le :

Samedi 25 Août 2018 - 12:34

Mise à jour :

Samedi 25 Août 2018 - 13:02
Un retraité corse "sans histoires" a été assassiné jeudi en Corse dans un véritable guet-apens rappelant les méthodes du crime organisé. Il pourrait avoir été confondu avec la véritable cible du ou des meurtriers.
© JACQUES DEMARTHON / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

 Jean Livrelli, 67 ans, a été abattu jeudi 24 dans son véhicule alors qu'il circulait près de Bastelica, en Corse-du-Sud. Il a, selon les premiers éléments, été victime d'un guet-apens savamment préparé. Mais le ou les tueurs pourraient s'être trompés de cible.

C'est l'une des pistes qui seraient suivies par les enquêteurs, en raison du décalage entre la personnalité de la victime et le mode opératoire, mais aussi parce que l'homme qui aurait été réellement visé aurait été identifié.

L'attaque a eu lieu dans un virage serré, dans une zone où le téléphone ne passe pas, alors que Jean Livrelli se rendait à une partie de chasse, précise Corse-Matin. Le véhicule qui aurait été utilisé pour commettre ce crime, une Renault Scénic, a été incendié et deux fusils ont été retrouvés à bord.

Voir: Bagnolet - une femme blessée lors d'un règlement de comptes

Un mode opératoire digne du grand banditisme pour assassiner un retraité présenté par tous comme sans histoires. Cela pourrait paraître simplement un peu étrange, mais un autre élément accrédite la thèse de "l'erreur" du ou des tireurs. 

En effet, selon Le Parisien, un membre du crime organisé corse vit également à Bastelica et posséderait le même véhicule que celui dans lequel circulait le sexagénaire. "Le jour de l’assassinat de Jean Livrelli, cet homme, cible dans le passé d’une tentative d’assassinat, devait emprunter la même route pour participer à une manifestation équestre", a indiqué un habitant de la région au quotidien.

L'affaire est également l'enjeu d'un bras de fer entre police et gendarmerie, chacune des deux souhaitant mener son enquête. Ce qui pourrait également laisser entendre que quelque chose d'encore plus vaste que l'assassinat du retraité se tramerait. Jean Livrelli est-il mort car il conduisait la mauvaise voiture au mauvais endroit et au mauvais moment? L'enquête devra le dire.

Lire aussi: 

Corse: le détenu disparu de la "prison ouverte" de Casabianda retrouvé mort dans un étang

Le retraité conduisait la même voiture qu'un membre du grand banditisme corse vivant dans la région.

Commentaires

-