Corse: un avion de chasse aveuglé par un laser, l'armée décide de porter plainte

Enquête

Corse: un avion de chasse aveuglé par un laser, l'armée décide de porter plainte

Publié le :

Vendredi 29 Septembre 2017 - 16:47

Mise à jour :

Vendredi 29 Septembre 2017 - 16:57
L'équipage d'un avion de chasse qui participait à l'éopration Serpentex du 11 au 29 septembre a décidé de porter plainte. Les militaires à bord ont été aveuglés par un laser utilisé au sol alors qu'il effectuait un exercice de nuit.
©Capture d'écran Google Street View
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'est une incivilité qui aurait pu provoquer de gros dégâts. D'où la nécessité de porter plainte. L'équipage d'un avion de chasse participant à l'opération Serpentex en Corse du 11 au 29 septembre a été visé par un laser venant du sol lors d'un exercice de nuit.

Une plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui" a été déposée par les militaires aveuglés par ce laser, auprès de la gendarmerie de l'air de la base aérienne 126 de Ventiseri-Solenzara. Le parquet militaire de Marseille a aussi décidé d'ouvrir une enquête.

Pour le moment, aucun détail supplémentaire n'a filtré sur l'avancée des investigations, ni même sur la date exacte à laquelle cet incident s'est produit. Incident au passage qui relève de l'inédit dans ce domaine. Dans les stades de football, pareil acte peut être puni d'une peine de trois ans de prison et de 15.000 euros d'amende.

L'opération Serpentex est un exercice interalliés et interarmées d'appui aérien extrêmement important en Europe. Il se déroule depuis le 11 septembre sur la base aérienne de Solenzara en Corse du Sud.  Selon le site du ministère de la Défense, y étaient mobilisés près d'un millier de militaires dont 600 de l'Armée de l'air et 400 de l'Armée de terre.

Dix nations étrangères participaient à cet exercice, qui a occasionné chaque semaine plus de 280 sorties aériennes. Ces dernières sont orchestrées "sur la base de scénarios complexes", pour que "les équipages de chasse s’entraînent aux procédures CAS, en coordination avec les JTAC au sol". Le tout quasiment dans les conditions du réel.

"Les moyens déployés sur Serpentex nous permettent de travailler dans des conditions très proches de celles d’un théâtre d’opération, c’est une chance", a notamment déclaré le commandant Julien, navigateur officier systèmes d’armes à l’escadron de chasse 3/3 Ardennes.

L'équipage d'un avion de chasse participant à l'opération Serpentex en Corse du 11 au 29 septembre a été visé par un laser venant du sol lors d'un exercice de nuit.

Commentaires

-