Corse: une dizaine de vaches en divagation tuées par balles, colère des associations

Corse: une dizaine de vaches en divagation tuées par balles, colère des associations

Publié le :

Lundi 18 Septembre 2017 - 19:24

Mise à jour :

Lundi 18 Septembre 2017 - 19:38
En l'espace de quelques jours seulement, 12 vaches ont été tuées par balles à Quenza en Corse. L'association de défense animale Global Earth Keeper a décidé de déposer plainte contre X auprès du procureur de la République d'Ajaccio.
©Pierre Schwaller/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Elles ont payé cher le prix de leur liberté. En l'espace de quelques jours seulement, 12 vaches ont été tuées par balles à Quenza en Corse. Retrouvées mortes sur les bords des routes ou bien dans le village, elles étaient en divagation, un problème récurrent sur l'île de beauté qui semble agacer de nombreux habitants. D'après les premières informations divulguées par les médias locaux, leurs oreilles avaient été coupées, probablement pour effacer tout tatouage ou toute bague qui pourrait les identifier à leur propriétaire.

Rapidement, Global Earth Keeper a décidé de déposer plainte contre X auprès du procureur de la République d'Ajaccio. "Les animaux n'ont pas à payer la mauvaise gestion des troupeaux et la colère des hommes. Les habitants sont de plus en plus écœurés par le sort que subissent les bêtes et l'impunité de certains", a expliqué l'association de défense animale. Et d'ajouter: "Nous ne sommes pas d'accord pour que le fusil soit la règle de justice. Nous voulons que chacun prenne ses responsabilités". 

Et si la porte-parole de l'association a estimé au micro de France Bleu que les vaches servaient de "boucs émissaires", d'autres en revanche ne sont pas du même avis et les considèrent comme un fléau. Face à ce problème, certaines villes parviennent à trouver des solutions à l'instar de Porto-Vecchio qui a mis en place un système avec garde champêtre, lequel permet de pouvoir les mettre en fourrière.

Mais par manque de moyens financiers, les petites villes et villages se retrouvent régulièrement démunis comme l'a expliqué Roselyne Balesi, la maire de Quenza."Ces bêtes font tomber des clôtures, pénètrent dans les jardins de nos administrés, souvent nos éleveurs sont vieillissants et n’ont plus les moyens de s’en occuper. Mes adjoints et moi-même tournons un petit peu pour voir ce qui se passe, mais nous ne pouvons vraiment rien faire, nous n’avons pas les moyens, nous sommes impuissants et démunis face à ce problème", a-t-elle expliqué au média. 

Au total, 12 vaches ont été tuées par balles à Quenza en Corse.


Commentaires

-