Côtes-d'Armor: une femme morte et partiellement nue retrouvée près d'une ferme abandonnée

Côtes-d'Armor: une femme morte et partiellement nue retrouvée près d'une ferme abandonnée

Publié le :

Mardi 09 Mai 2017 - 12:46

Mise à jour :

Mardi 09 Mai 2017 - 12:59
©Martin Le Roy/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Découverte macabre dimanche par un promeneur dans la petite commune de Cohiniac (Côtes-d'Armor) qui a trouvé le corps en partie dénudée d'une femme d'une trentaine d'années. Pour le gendarmes, la thèse de l'homicide ne fait guère de doutes. Et cette affaire pourrait être liée à la disparition d'une femme dans la région il y a trois semaines.

Qui est la victime? Et que s'est-il passé dans la petite commune de Cohiniac? Le paisible village de seulement 400 âmes et situé non loin de Saint-Brieuc, dans le département es Côtes-d'Armor, est sous le choc après la découverte dimanche soir du cadavre d'une jeune femme, une scène macabre que les gendarmes envisagent déjà comme étant un homicide.

La dépouille de la victime, âgée visiblement d'une trentaine d'années, a été découverte à proximité d'une ferme abandonnée de la commune. C'est un promeneur ayant pris ce chemin du lieu-dit Le-Clos-d'en-bas qui est tombé sur cette scène d'effroi, le corps étant en partie dénudé. Un élément qui ne laisse visiblement guère de doute sur la piste du meurtre. Mais, hormis cette conviction des enquêteurs, le mystère reste entier.

Les gendarmes cherchent notamment à confirmer si la dépouille est bien celle d'une femme de 35 ans portée disparue depuis le samedi 22 avril. Claire Bouchaud, 35 ans, n'avait en effet plus donné de signes de vie depuis cette date, après avoir quitté son domicile au début de l'après-midi à Saint-Pever à quinzaine de kilomètres de Cohiniac. Malgré plusieurs recherches et battues, aucune trace de la femme n'a été relevée. La piste est donc sérieuse.

Ces informations devraient être confirmées par une autopsie qui devrait rendre ses résultats ce mardi 9. Dans l'attente d'informations fiables, le parquet et la gendarmerie ne font plus de commentaire, et n'ont pas souhaité indiquer si des interpellations ont été faites dans le cadre de l'affaire.

Les gendarmes attendent le résultat de l'autopsie mardi.

Commentaires

-