Côtes-d'Armor: ivre, un automobiliste se fait arrêter deux fois dans la même journée et récidive le week-end d'après

Côtes-d'Armor: ivre, un automobiliste se fait arrêter deux fois dans la même journée et récidive le week-end d'après

Publié le :

Lundi 23 Octobre 2017 - 20:49

Mise à jour :

Lundi 23 Octobre 2017 - 20:50
©Franck Lodi/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un automobiliste qui avait déjà été arrêté deux fois en état d'ivresse vendredi 13, à Loudéac dans les Côtes-d'Armor, a récidivé dimanche, alors que son permis lui avait été retiré. Il risque de lourdes sanctions.

Un automobiliste originaire de Loudéac dans les Côtes-d'Armor (Bretagne) ne risque pas de reprendre le volant de si tôt. Vendredi 13, alors qu'il avait abusé de la boisson, il a conduit avec 1,48g d'alcool par litre de sang. Il avait de plus consommé des stupéfiants, comme l'a rapporté Ouest-France.

Contrôlé par les gendarmes, il s'est vu immédiatement retiré son permis et son véhicule a été immobilisé. Quelques heures plus tard, il est venu avec son épouse à la gendarmerie pour récupérer sa voiture. Mais il n'avait pas arrêté de boire et a même nargué les agents à ce sujet: "Quand on est positif, il faut le rester".

Sa femme a tout de même pu reprendre le volant. Sauf que dans la soirée, c'est bien son mari que les gendarmes ont contrôlé une deuxième fois à la sortie d'un bar. Et sans permis évidemment.

Plus d'une semaine après, cet individu a récidivé. A des fins de prévention, la gendarmerie des Côtes-d'Armor a raconté son histoire sur sa page Facebook. Dimanche 22, en milieu d'après-midi, l'homme a en effet encore une fois été arrêté en état d'ébriété au volant de son véhicule, cette fois par les gendarmes du peloton motorisé de Plénée-Jugon. Au total, il devra répondre de six infractions, commises en quelques jours, devant le tribunal.

Pour rappel, un automobiliste contrôlé positif avec un taux d'alcoolémie supérieur ou égal à 0,8g par litre de sang risque de lourdes sanctions. Outre la suspension de permis (pouvant aller jusqu'à trois ans en cas de récidive), le contrevenant peut écoper d'une amende maximale de 4.500 euros et d'une peine de prison allant jusqu'à deux ans.

Un automobiliste breton, arrêté à deux reprises vendredi dernier après avoir consommé trop d'alcool, a récidivé ce week-end.


Commentaires

-