Côtes-d'Armor: un énorme nid de frelons asiatiques découvert à Plourhan

Côtes-d'Armor: un énorme nid de frelons asiatiques découvert à Plourhan

Publié le :

Mardi 24 Octobre 2017 - 17:55

Mise à jour :

Mardi 24 Octobre 2017 - 18:08
©Regis Duvignau/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un nid de frelons asiatiques environ deux fois plus gros que la moyenne a été découvert le 12 octobre dernier à Plourhan (Côtes-d'Armor). D'importants moyens ont dû être déployés pour le neutraliser ainsi que les près de 2.000 nuisibles qu'il contenait.

Entre 1.500 et 2.000 frelons asiatiques dans un nid d'un mètre cube. C'est l'impressionnante et inquiétante découverte qui a été faite à Plourhan (Côtes-d'Armor). Le logis des nuisibles a été repéré jeudi 12, perché à une vingtaine de mètres de hauteur dans les branches d'un conifère, rapporte ce mardi 24 le site actu.fr. Il a donc fallu une nacelle et une longue perche pour que puisse être injecté à la seringue un insecticide.

Des moyens conséquents mais jugés nécessaires dans cette commune qui lutte contre la prolifération de cette espèce nuisible. La commune a même nommé un conseiller délégué, chargé de la problématique des frelons asiatiques. Il assure que c'est le plus gros nid qu'il ait jamais vu, deux fois plus gros que la moyenne.

En effet, le frelon asiatique (vespa velutina) a été introduit en France par accident en 2004 à cause d'une ou plusieurs femelle(s) présente(s) dans des poteries venues de Chine. Il s'est depuis implanté sur une large partie du territoire ainsi qu'en Espagne, Portugal, Italie, Belgique et Allemagne.

Il ne s'attaque à l'homme que lorsqu'il se sent menacé ou qu'on se trouve trop prêt de son nid. Il terrorise cependant avec raison les apiculteurs car il est très friand d'abeilles, lesquelles ne sont pas préparées à combattre cet envahisseur inconnu.

Comme beaucoup d'insectes de la famille des hyménoptères (abeilles, guêpes, fourmis, etc.), son venin peut provoquer des réactions allergiques pouvant aller jusqu'à la détresse respiratoire et la mort. Mais depuis 2009, seuls quatre décès ont été attribués aux piqûres de frelons asiatiques. Trois des victimes avaient des antécédents d'allergies.

On reconnaît le frelon asiatique à sa couleur dominante noire et ses pâtes jaunes. Il a également la particularité de parfois faire son nid haut dans les arbres. Déjà très présent dans le Sud-ouest de la France, on le retrouve occasionnellement jusque dans le Nord. Depuis 2012, il est considéré par les pouvoirs publics comme une "espèce exotique, envahissante et nuisible". 

Depuis 2012, le frelon asiatique est considéré par les pouvoirs publics comme une "espèce exotique, envahissante et nuisible".


Commentaires

-