Coups de poing contre un militant anti-chasse: 400 euros d'amende pour un chasseur (vidéo)

Coups de poing contre un militant anti-chasse: 400 euros d'amende pour un chasseur (vidéo)

Publié le :

Mercredi 06 Février 2019 - 14:35

Mise à jour :

Mercredi 06 Février 2019 - 14:58
©AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un jeune homme a été condamné à 400 euros d'amende pour avoir frappé à coups de poing un militant anti-chasse lors d'une chasse à courre dans l'Oise en mars dernier. 

La chasse à courre s'est terminée en pugilat. En mai dernier, une violente altercation avait opposé des chasseurs à des militants de l'association Abolissons la Vénerie Aujourd'hui (AVA). Après des agressions verbales et des menaces des deux côtés, les coups avaient fini par pleuvoir en bordure de la RN 31 à proximité de Compiègne dans l'Oise.

La bagarre avait impliqué une trentaine de personnes et avait nécessité l'intervention des CRS. Deux membres de l'AVA avaient été blessés et des plaintes déposées.

L'affaire s'est terminée vendredi 1er devant le tribunal de police de Compiègne. Un suiveur de 27 ans, soit une personne qui assiste à la chasse à courre par passion, a été condamné à une amende de 400 euros et devra indemniser la victime à hauteur de 300 euros de dommages et intérêts pour des coups portés à un militant animaliste.

Lire aussi - Chasse à courre en Vendée: mort de cinq chiens de chasse dans un ravin

"Je circulais en voiture quand j’ai aperçu deux femmes de notre collectif au bord de la route, avec deux suiveurs à leurs côtés, témoigne la victime. On s’est arrêté car la consigne était d’être au moins à trois pour éviter les soucis", a fait savoir la victime auprès du Courrier Picard.

Et d'ajouter: "Alors que j’essayais de m’interposer pour faire redescendre la tension, deux hommes sont venus vers moi, m’emmenant vers le fossé. Pendant que le plus vieux m’étranglait, le second, plus jeune, me donnait une quinzaine de coups de poing".

De son côté, le prévenu a minimisé le nombre de coups donnés, expliquant avoir agi pour défendre son père, aux prises avec un militant.

Joint par le quotidien, Alain Drach, le maître d’équipage de la Futaie des Amis, s'est dit étonné qu'un procès se tienne. "C’est quand même surprenant de juger cette affaire presque un an après les faits. Si c’était si grave, cela aurait dû être jugé dans la foulée. Cela fait partie du passé... Les tensions se sont aujourd’hui apaisées. Nos marcheurs, qui arborent des gilets jaunes, veillent à ce que les militants d’AVA ne transgressent pas la loi", a-t-il expliqué.

Voir:

Chasse à courre et cerf noyé: la vidéo polémique de Konbini et Hugo Clément

Propositions de loi contre la chasse à courre: quelles avancées?

Des députés de plusieurs groupes veulent interdire la chasse à courre

Un jeune homme a été condamné à 400 euros d'amende pour avoir frappé à coups de poing un militant anti-chasse.

Commentaires

-