Courbevoie: 15 ans pour l'animateur pédophile, vers un scandale des signalements ignorés

Courbevoie: 15 ans pour l'animateur pédophile, vers un scandale des signalements ignorés

Publié le :

Samedi 15 Septembre 2018 - 11:04

Mise à jour :

Samedi 15 Septembre 2018 - 12:01
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un ex-animateur pédophile de Courbevoie a été condamné vendredi à 15 ans de prison pour les viols et les agressions sexuelles d'une quinzaine d'enfants. L'affaire se poursuit avec une plainte contre X pour non-dénonciation, l'homme ayant fait l'objet de plusieurs signalements sans être inquiété.

La sentence est tombée vendredi 14 pour l'ex-animateur de Courbevoie, pédophile récidiviste accusé d'agressions sexuelles sur une quinzaine d'enfants et de viols sur deux d'entre eux, tous âgés de moins de 10 ans. Un procès qui ne met pas totalement fin à l'affaire. Car cet homme de 29 ans a poursuivi ses actes jusqu'en 2015, alors que plusieurs signalements avaient été effectués en 2011 et 2013.

La cour d'assise a prononcé une peine de 15 ans de prison, sur un maximum possible de 20 ans, un procès particulièrement éprouvant pour les victimes encore très jeunes. "Ça a commencé vers le milieu du CP. Un jour, on faisait la course dans la cour avec mes amis. Il m’a appelé et m’a amené aux toilettes. Il me plaque au sol et il me met son zizi dans les fesses", a confié un garçon de dix ans aux côtés de sa mère en larmes, entre autres témoignages glaçants d'abus.

Voir: Animateur pédophile à Courbevoie - le témoignage glaçant des enfants victimes

Après la sanction du prédateur, c'est maintenant sur les défaillances du système ou de la hiérarchie que les questions se posent. Car les évènements qui ont, plusieurs années avant son interpellation, été rapportés concernant le comportement de l'animateur apparaissent aujourd'hui accablants.

En 2012, un élève l'avait accusé de lui avoir touché le sexe. L'homme avait alors expliqué à sa hiérarchie du VAL (vacances, animation et loisirs) de Courbevoie qu'il s'agissait d'un malentendu. Il avait reconnu avoir lui-même été abusé par le passé, sans que cela ne semble alerter personne. Selon Le Parisien, un des auteurs du compte-rendu rédigé à l'époque a avoué avoir "minimisé" les faits. Seule une simple lettre viendra faire office de sanction.

Puis en 2013, la direction du VAL avait de nouveau été avisée qu'une plainte avait été déposée. L'homme avait cette fois été suspendu quatre mois à titre conservatoire. Mais le ministère de la Jeunesse et des Sports avait "exigé" sa réintégration suite à son enquête, a fait savoir la mairie de Courbevoie. 

Certaines agressions d'enfants ont eu lieu après cette réintégration, témoignant de la gravité de ces défaillances alors que l'avocat des parties civiles pointent la mémoire subitement défaillante des collègues et supérieurs de l’animateur. Plusieurs d'entre eux auraient officieusement signalé des gestes anormaux. 

Une enquête contre X pour "non-dénonciation" a été ouverte à l'automne 2017, mais elle n'est pas encore bouclée.

Il pourrait s'agir d'un nouveau scandale sur l'emploi au contact de mineurs de personnes signalées ou connues pour des faits de pédophilie, après celui de Villefontaine qui avait conduit l'Education nationale a renforcer les contrôles.

Lire aussi: 

Education nationale: après vérification des casiers judiciaires, 26 fonctionnaires écartés après avoir abusé d'enfants

L'animateur pédophile de Courbevoie a pu continuer à agresser des enfants après deux signalements.


Commentaires

-