Cournon-d’Auvergne: un adolescent de 12 ans meurt noyé dans l'Allier en tentant d'aider un enfant en détresse

Drame

Cournon-d’Auvergne: un adolescent de 12 ans meurt noyé dans l'Allier en tentant d'aider un enfant en détresse

Publié le :

Lundi 17 Juillet 2017 - 16:47

Mise à jour :

Lundi 17 Juillet 2017 - 17:03
Un adolescent de 12 ans a été happé par le courant de l’Allier, dimanche soir, à Cournon-d’Auvergne. Son corps a été retrouvé par les sapeurs-pompiers plongeurs mais il n'a pas pu être réanimé.
©Flickr/Creative Commons

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
-A +A

Un adolescent de 12 ans est mort noyé dans la rivière Allier, dimanche 16 au soir, à Cournon-d’Auvergne (Puy-de-Dôme). Le drame est survenu alors que le garçon, originaire de Beaumont (en banlieue de Clermont-Ferrand), se baignait dans le cours d'eau avec d'autres enfants et sa sœur, âgée d'une vingtaine d'années.

Il aurait coulé à pic après un alignement de rocher, selon France Bleu Pays d'Auvergne. Il s'était approché de cet endroit dangereux en tentant d'aller porter secours à un autre enfant en difficulté qui a pu être secouru.

Les parents de l'enfant disparu ont alors donné l'alerte et un important dispositif de secours a été mis en place avec notamment l'équipe subaquatique des pompiers, une équipe médicale du Smur et la présence d'un hélicoptère de la société civile.

Les plongeurs ont découvert le corps de l’enfant par plusieurs mètres de fond après plus d’une heure de recherches. Il a été ramené inconscient sur la berge vers 20h45 mais il n’a pas pu être ranimé malgré les efforts des équipes médicales. Il a été déclaré décédé à 21h. "La rivière peut être très dangereuse; il faudrait peut être plus de prévention", a fait savoir Bertrand Pascuito, le maire de Cournon-d'Auvergne, à la radio.

Une enquête de police a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes du drame bien que le caractère accidentel du décès semble avéré. Une cellule psychologique a été mise en place dans une salle municipale, pour la famille et les proches de la petite victime.

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
Un hélicoptère de la société civile a été déployé.

Commentaires

-