Course à 300 km/h sur l'autoroute: la justice les rattrape grâce à la vidéo

Course à 300 km/h sur l'autoroute: la justice les rattrape grâce à la vidéo

Publié le :

Mercredi 31 Octobre 2018 - 16:50

Mise à jour :

Vendredi 09 Novembre 2018 - 15:35
©Norbert Nagel/Wikimedia Commons
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

En octobre dernier, un motard immortalisait sa course à près de 300 km/h sur l'autoroute A7. Une vidéo repéré par les forces de l'ordre qui les a conduit devant la justice ce mercredi.

Ils risquent plusieurs années de suspension de permis, un an de prison ferme et 15.000 euros d’amende. Une automobiliste et un motard comparaissent ce mercredi 31 devant le tribunal de Valence pour une "course" sur l'autoroute A7 durant laquelle ils auraient frôlé les 300 km/h.

C'était un simple jeu pour ces passionnés de vitesse qui espéraient sans doute s'en être tirés puisqu'ils n'ont pas été inquiété pendant près d'un an. Mais pour le parquet, il s'agit de mise en danger de la vie d’autrui, vitesse excessive et non-respect des distances de sécurité. Si les deux protagonistes ont pu être arrêtés, c'est parce que le propriétaire de la moto avait publié une vidéo de ses exploits sur Internet.

On peut voir le motard et la conductrice foncer entre les voitures et les camions. Le premier aurait été interpellé par cette superbe Mercedes AMG GTS -ainsi que par sa propriétaire. Un petit concours s'en est donc suivi et s'est terminé par un verre sur une aire de repos.

Voir: Un automobiliste flashé à plus de 900 km/h

Sauf que la vidéo a fini par être repérée par les forces de l'ordre qui exerce un travail de veille sur les réseaux sociaux et sites de partage de contenus. En compilant les informations visibles sur ces images (bornes kilométriques, panneaux...) et les témoignages des automobilistes doublés, ils sont parvenus à isoler le jour de l'infraction (le 24 octobre 2017), puis à récupérer des images de surveillance autoroutière et donc à retrouver les deux chauffards. L'analyse de la vidéo a également permis d'estimer la vitesse, le compteur de la moto ayant été flouté.

Sur la vidéo, personne n’est contraint de se rabattre, les clignotants sont mis pour doubler, lorsque les gendarmes ont auditionné des témoins, les gens se sont montrés vagues, la preuve qu’ils n’avaient pas eu peur. Et la vitesse n’est légalement pas un critère pour établir la mise en danger d’autrui", a déclaré au Parisien l'avocat du motard. Ce-dernier a quant à lui confié: "Je n’ai jamais eu de problème avec la justice avant, je ne suis pas un délinquant, et financièrement je sais que je vais payer cher rien qu’avec les frais de fourrière pour ma moto".

Lire aussi:

Loire: flashés à deux sur une moto à 259 km/h

Hérault: un récidiviste flashé à 252 km/h sur l'A750

Les enquêteurs ont estimé la vitesse du motard et de la conductrice à 300 km/h.

Commentaires

-