Course-poursuite et blessé grave à La Ricamarie: y-a-t-il eu bavure des policiers?

En quad sans casque

Course-poursuite et blessé grave à La Ricamarie: y-a-t-il eu bavure des policiers?

Publié le :

Lundi 04 Juin 2018 - 16:09

Mise à jour :

Lundi 04 Juin 2018 - 16:20
De nombreuses personnes se sont réunies dimanche à La Ricamarie (Loire) sur le pont d'où un jeune homme est tombé vendredi après avoir percuté la rambarde en quad. Il essayait de fuir la police au moment des faits. Sa famille a déposé plainte.
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La situation reste tendue à La Ricamarie (Loire) trois jours après la course-poursuite entre la police et une jeune homme en quad qui a finit à l'hôpital.

Les habitants du quartier dénoncent une "bavure" et exigent que la justice se penche sur le dossier. De nombreux départs de feu ont été relevés dans la commune durant les nuits qui ont suivi.

L'incident a eu lieu vendredi 1er juin. Deux motards de police étaient à la poursuite d'un jeune homme de 21 ans prénommé Umid. Celui-ci aurait refusé de se soumettre à un contrôle de police. Il faut dire qu'il roulait sans casque sur un véhicule sans plaque d'immatriculation selon les autorités.

Alors que celui-ci se trouvait sur un pont enjambant les rails à proximité de la gare, il a alors percuté la barrière de sécurité. Umid a basculé par-dessus le parapet et a fait une chute de plusieurs mètres. Il a été hospitalisé dans un état grave à Saint-Etienne, victime d'un traumatisme crânien et d'une fracture du fémur.

Lire aussi: Angers - un policier accusé de violences et "couvert" par ses collègues

Selon les déclarations des autorités à France Bleu, le jeune homme aurait dans sa fuite perdu le contrôle de son véhicule au moment de prendre un virage. Mais pour certains témoins et les proches du blessé, les policiers ont commis une bavure.

Selon eux, ils auraient dû abandonner la poursuite, celle-ci présentant trop de risques. L'un d'eux affirme qu'un motard s'est placé devant le fuyard, essayant de le bloquer, quelques instants avant la collision. "Un des policiers disait à l'autre «qu'est-ce que t'as fait? t'as fait n'importe quoi!»", argue un oncle du jeune homme. Une plainte a été déposée. Dimanche 3, quelque 200 personnes se sont réunies sur le lieu de l'incident pour réclamer "Justice pour Umid".

Suite à cet incident, des flambées violences ont eu lieu la nuit avec incendies de nombreux véhicules et jets de projectiles contre les forces de l'ordre. Plusieurs personnes dont un mineur de 16 ans ont été interpellées.

Une plainte a été déposée par la famille d'Umid, gravement blessé en tentant d'échapper à la police.

Commentaires

-