Craponne-sur-Arzon: un individu armé d'une hache et portant un masque ensanglanté effrayait les automobilistes

Craponne-sur-Arzon: un individu armé d'une hache et portant un masque ensanglanté effrayait les automobilistes

Publié le :

Lundi 14 Août 2017 - 13:43

Mise à jour :

Lundi 14 Août 2017 - 14:17
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un jeune homme s’amusait à effrayer les automobilistes en Haute-Loire dimanche. Armé d'un hache et portant un masque, il a été interpellé comme ses trois amis qui le filmaient.

Les gendarmes ont fort peu goûté à la blague. Quatre individus d'une vingtaine d'années ont été emmenés à la gendarmerie de Craponne-sur-Arzon (Haute-Loire) dimanche 13 dans l'après-midi, après avoir pendant de longues minutes semé la panique le long de la départementale, relate Le Progrès.

Les forces de l'ordre ont été alertées par l'appel d'un automobiliste leur indiquant qu'un homme armé d'une hache, habillé en kaki et portant un masque de hockeyeur ensanglanté effrayait les automobilistes. Prenant l'affaire très au sérieux, les gendarmes ont mobilisé des hommes du PSIG (peloton de surveillance et d’intervention), pensant tomber sur un dangereux forcené, et se sont rendus sur zone lourdement équipés.

Sur place, à leur grande stupeur, les militaires sont tombés sur quatre jeunes terrés sur le bas-côté. Ceux-ci ont expliqué qu'ils tournaient une scène inspirée de la saga de films d’horreur Vendredi 13 destinée à être mise en ligne sur un célèbre site de téléchargement de vidéo.

Conduits à la gendarmerie, les quatre jeunes gens ont expliqué qu'ils espéraient faire le buzz sur Internet. Un motif qui n'a pas particulièrement semblé opportun pour les gendarmes qui leur ont passé un sacré savon leur expliquant que leur comportement aurait pu avoir de graves conséquences en provoquant un accident de la route. Les intéressés ont fini par présenter leurs excuses et les forces de l'ordre les ont laissés repartir avec un simple rappel à la loi. 

Les hommes du PSIG ont été mobilisés pour cette intervention.


Commentaires

-