Crash Airbus A320 dans les Alpes: tout savoir sur GermanWings, la filiale low-cost de Lufthansa

Auteur(s)
Pierre Plottu
Publié le 24 mars 2015 - 17:45
Image
La GermanWings.
Crédits
©Fabrizio Bensch/Reuters
La GermanWings est dotée d'une flotte de 76 appareils, tous de la famille A320 (A319, A320 et A321).
©Fabrizio Bensch/Reuters
L'Airbus A320 qui s'est écrasé ce mardi dans les Alpes-de-Haute-Provence était un appareil de GermanWings, la filiale low-cost de la compagnie allemande Lufthansa.

GermanWings est réputée pour être l'une des compagnies aériennes les plus sûres au monde. Le crash d'un de ses avions Airbus A320, ce mardi matin, avec 150 personnes à son bord, est la première catastrophe de son histoire. Cette filiale low-cost a été créée par Lufthansa, la principale compagnie allemande, en 2002, et se développait à vitesse grand V depuis deux ans.

Lufthansa, bien avant Air France avec Transavia, s'est ainsi lancé très tôt dans le développement de sa compagnie low-cost. Elle vient même récemment de lui confier la majorité des ses vols courts et moyen-courriers, en dehors des hubs de Francfort et de Munich.

GermanWings a une flotte composée de 76 Airbus A319, A320 et quelques A321 –dont une large partie transférés en provenance de Lufthansa– qui devait être renforcée afin d'atteindre à court terme les 100 appareils. Pour autant, les avions de la compagnie étaient plutôt récents. Si certaines sources rappellent que l'A320 qui s'est crashé dans les Alpes-de-Haute-Provence était en fin de vie (il avait été mis en service en 1991, selon la compagnie), la moyenne d'âge de la flotte de GermanWings serait de 14 ans.

Destinée à concurrencer les leaders européens du low-cost Ryanair et EasyJet, la filiale de Lufthansa devait même voir arriver une petite sœur à l'automne, baptisée EuroWings. Comme la plupart des autres grandes compagnies européennes, Lufthansa a développé sa filiale en misant sur des rotations, des temps de vol des équipages plus élevés et des salaires revus à la baisse lui permettant d'afficher des tarifs plus compétitifs. Pas de quoi remettre en cause la sécurité des passagers, a priori, d'autant que les low-cost sont soumises aux mêmes contraintes et mêmes contrôles que les autres compagnies. GermanWings bénéficie ainsi d'une bonne réputation dans le secteur aérien.

Le crash de l'A320 qui s'est écrasé près de Digne-les-Bains, dans les Alpes-de-Haute-Provence ce mardi, a entraîné la mort des 150 passagers et membres d'équipage qui étaient à bord de l'appareil. C'est l'une des pires catastrophes aériennes en France de l'Histoire.

 

 

À LIRE AUSSI

Image
La trajectoire du vol.
Crash Airbus A320 GermanWings: "il n'y aurait aucun survivant" du vol 4U9525 annoncent les autorités
Dans les Alpes-de-Haute-Provence, un avion de la compagnie low-cost GermanWings, filiale de Lufthansa, vient de s'écraser avec 148 personnes à bord. Des débris de l'ap...
24 mars 2015 - 13:44
Société
Image
Le Concorde s'enflamme au décollage le 25 juillet 2000
Crash Airbus A320 GermanWings: les 10 pires crashs aériens en France
Le crash d'un Airbus A-320 de la GermanWings près de Digne dans les Alpes est le premier accident d'avion majeur en France depuis 15 ans, et l'un des plus graves. Reto...
24 mars 2015 - 15:21
Société
Image
La trajectoire du vol.
Crash Airbus A320 GermanWings: le trajet prévoyait de survoler Lyon, Dijon et Metz
L'A320 de GermanWings s'est écrasé dans une zone montagneuse inhabitée et difficile d'accès. Mais les choses auraient pu être beaucoup plus dramatiques si l'on considè...
24 mars 2015 - 16:28
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.