Crash d'un hélicoptère de la gendarmerie: des témoins ont filmé l'accident

Crash d'un hélicoptère de la gendarmerie: des témoins ont filmé l'accident

Publié le 24/05/2016 à 12:46
©Ghislain Mary/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Des témoins ont pu filmer l'accident d'hélicoptère qui a tué quatre gendarmes dans les Hautes-Pyrénées vendredi dernier. Les enregistrements ont été placés sous scellés "et vont donner lieu à des analyses pour essayer de comprendre ce qui s'est passé", a annoncé le procureur de Tarbes ce mardi.

L'accident d'un hélicoptère, qui a coûté la vie à quatre gendarmes vendredi 20 dans les Hautes-Pyrénées, a été filmé par des témoins, dont les enregistrements ont été placés sous scellés, a indiqué ce mardi 24 le procureur de Tarbes. Entre cinq et dix personnes, militaires et randonneurs, ont assisté au crash, le plus meurtrier dans l'histoire de la gendarmerie, qui a eu lieu peu après midi vendredi dans le massif du Vignemale, à Cauterets.

Ces témoins potentiels, dont un médecin de l'équipe qui avait été débarqué de l'hélicoptère pour les besoins de l'entraînement, pourraient être déterminants pour l'enquête, d'autant que certains ont pu filmer l'accident, a déclaré à l'AFP le procureur Eric Serfass. Des enregistrements d'images, dont ni le nombre ni les auteurs n'ont été révélés, ont été "placés sous scellés et vont donner lieu à analyses pour essayer de comprendre ce qui s'est passé", a-t-il ajouté, précisant n'avoir pour l'heure "tiré aucune conclusion".

L'enquête judiciaire pour homicides involontaires, ouverte dès vendredi, "durera plusieurs mois", a poursuivi le procureur, qui envisage toujours trois hypothèses: "la défaillance technique, un phénomène d'aérologie et l'erreur de pilotage". La météo était clémente au moment où une pale de l'hélicoptère EC 145 a heurté une paroi montagneuse, avant de s'écraser sur le glacier inférieur 600 mètres plus bas. Ses quatre occupants ont péri: quatre gendarmes très expérimentés, tous pères de famille âgés de 43 à 49 ans. Le pilote et co-pilote appartenaient au Détachement aérien de gendarmerie de Tarbes, les deux secouristes au peloton de gendarmerie de haute montagne de Pierrefitte-Nestalas (Hautes-Pyrénées).

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


PARTAGER CET ARTICLE :


L'hélicoptère des gendarmes a fait une chute de 600 mètres.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-