Crash en Egypte: la thèse de l'explosion de l'appareil se précise

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 03 novembre 2015 - 21:30
Image
crash A321
Crédits
Amr Nabil/AP/SIPA
La piste terroriste est de plus en plus prise au sérieux dans l'affaire du crash dans le Sinaï.
Amr Nabil/AP/SIPA
Trois jours après le crash d'un Airbus d’une compagnie russe dans le Sinaï égyptien, et alors que l'enquête ne fait que commencer, de plus en plus d’éléments rendent plausible la piste d'une explosion en vol de l'avion.

Des "sons inhabituels" dans le cockpit selon l'agence de presse russe, un "flash de chaleur" détecté par satellite américain sur la position de l'appareil selon CNN: les indices orientant le crash de l'A321 dans le Sinaï vers un explosion en vol s'accumulent.

Le renseignement américain a déjà exclu l'hypothèse selon laquelle l'avion aurait été abattu par un missile. Mais ce flash de chaleur observé par le satellite "suggère qu'un événement catastrophique - y compris peut-être une bombe - s'est produit en vol", indique CNN, tout en soulignant que les experts examinent d'autres possibilités. On ne peut toutefois pas encore écarter l'hypothèse de l'explosion d'un moteur ou encore de la soute de kérosène.

Parallèlement, les enquêteurs ont commencé ce mardi à analyser le contenu des boîtes noires de l'Airbus russe en Egypte. De son côté, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a fustigé, dans un entretien avec la BBC, la "propagande" du groupe Etat islamique (EI), qui a affirmé samedi 31 avoir "fait tomber" l'Airbus A321 en représailles aux bombardements russes en Syrie. 

Soi aucun annonce officielle n'a été faite au sujet du contenu des boites noirs, l'agence de presse russe Interfax a cité une source anonyme ayant eu accès au contenu de la boîte noire enregistrant les conversations des pilotes, ces derniers n'ont émis aucun appel de détresse. Il est très rare qu'un incident technique provoque la dislocation de l'appareil en vol sans qu'aucun appel ne puisse être envoyé par l'équipage.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré lundi 2 "qu’aucune hypothèse ne pouvait être encore exclue", alors qu’il répondait à une question sur la possibilité d'une action terroriste. Officiellement, les autorités russes attendent le décryptage complet des boîtes noires de l’appareil pour avoir des "informations fiables".

L’Airbus A321 de la compagnie charter russe Metrojet s’est écrasé samedi 31 à l’aube dans le Sinaï, après avoir décollé de la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh en direction de Saint-Pétersbourg. A son bord se trouvait 224 personnes, il n'y aucun survivant.

 

À LIRE AUSSI

Image
Les débris de l'A321 dans le désert du Sinaï.
Crash de l'A-321 en Egypte: les renseignements américains prudents sur la piste terroriste
Le directeur des renseignements américains a jugé lundi que rien ne confirmait la piste terroriste "pour l'instant" dans le crash de l'A-321 survenu samedi 31 en Egypt...
03 novembre 2015 - 13:09
Société
Image
crash 321 hommages en Russie
Crash de l'A321 en Egypte: ce que l'on sait
Au lendemain du crash d'un A321 dans le Sinaï d'Egypte, des enquêteurs internationaux tentent de déterminer si l'Etat islamique est impliqué dans l'accident aérien. Se...
01 novembre 2015 - 17:52
Société
Image
crash A321
Crash de l'A321: l'Etat islamique revendique l'accident aérien
Le groupe terroriste Etat islamique a revendiqué le crash de l'A321, survenu ce samedi dans une zone montagneuse du Sinaï. Si la Russie ne croit pas que l'organisation...
31 octobre 2015 - 19:40
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don