Créteil: trois mises en examen pour des agressions à caractère antisémite

Créteil: trois mises en examen pour des agressions à caractère antisémite

Publié le :

Jeudi 04 Décembre 2014 - 09:06

Mise à jour :

Jeudi 04 Décembre 2014 - 10:38
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Trois hommes ont été interpellés mardi 2 et mercredi 3 décembre après l'agression et le vol d'un jeune couple à Créteil, lundi 1er. Les suspects, également mis en cause pour l'agression d'un homme en novembre dernier, auraient choisi leurs victimes en raison de leur appartenance à la communauté juive.

C'est une affaire qui ne peut que raviver le souvenir de celle du "gang des barbares" survenue en 2006. Lundi 2 décembre, à Créteil (Val-de-Marne), un jeune couple de confession juive a été violement agressé chez lui. Sous la menace de plusieurs armes, trois hommes les auraient obligés à leur remettre leurs objets de valeur. Ils auraient déclaré: "Vous êtes juifs, vous avez de l'argent". La jeune femme, âgée de 19 ans, affirme également avoir été violée.

Trois suspects ont été interpellés depuis. Deux hommes à Bonneuil-sur-Marne, mardi après-midi, ont été par la suite mis en examen pour "viol en réunion", "vol avec arme" et séquestration et extorsion suivie de violences en "raison de l'appartenance à une religion". Ils auraient reconnu leur implication dans les faits. Un troisième homme, arrêté mercredi, est pour l'instant mis en cause comme complice pour avoir participé au repérage des lieux, ce qui impliquerait la préméditation. Tous trois sont accusés d'avoir agi dans le cadre d'une "association de malfaiteurs".

Les suspects devront aussi répondre de l'agression d'un septuagénaire survenue le 10 novembre dernier. Là encore, l'appartenance de la victime à la communauté juive aurait été invoquée. Agés de 18 à 20 ans, les trois hommes seraient, selon Libération qui cite un des enquêteurs, connus des services de police pour des faits de vol, violences et trafic de stupéfiants.

Ces faits relancent la crainte de l'antisémitisme en France et ont suscité de nombreuses réactions dans de la classe politique.

Pour le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, le caractère antisémite de l'agression "semble avéré". Il a réaffirmé sa "détermination et celle du gouvernement à lutter sans relâche contre toute forme de racisme et d'antisémitisme".

 

Trois suspects ont été interpellés pour l'agression à caractère antisémite survenue lundi 1er à Créteil.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-