Créteil: un policier se donne la mort au commissariat avec son arme

Créteil: un policier se donne la mort au commissariat avec son arme

Publié le :

Lundi 30 Avril 2018 - 07:15

Mise à jour :

Lundi 30 Avril 2018 - 07:17
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Samedi, un policier de 44 ans s'est tiré une balle dans la tête au commissariat de Créteil, dans le Val-de-Marne. Le fonctionnaire souffrait visiblement de dépression.

Il a été découvert samedi 28 par ses collègues. Un policier s'est donné la mort avec son arme de service dans les locaux de l'hôtel de police de Créteil dans le Val-de-Marne. Le fonctionnaire s'est tiré une balle dans la tête. Il avait 44 ans.

La victime était décrite comme un profil à risques. Revenant d'une longue période d'arrêt maladie et souffrant de dépression, le policier n'avait plus le droit de rentrer chez lui avec son arme de service et ne pouvait en prendre possession qu'à la remise du commissariat.

Le samedi fatal, le fonctionnaire qui était affecté à l'Unité de sécurisation intermodale (une unité déployée dans les transports en commun) s'est muni de son arme avant l'heure de sa prise de service puis est descendu dans les vestiaires situés dans le sous-sol du bâtiment. C'est là qu'il s'est donné la mort.

Aller plus loin: Accusé de pédophilie avec sa compagne institutrice, le policier se suicide en prison

Le quadragénaire gradé et père de deux petites filles, avait visiblement repris le travail depuis peu après son absence. Une enquête de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été ouverte pour faire la lumière sur les conditions précises de ce geste désespéré.

En 2017, 49 policiers et 16 gendarmes ont mis fin à leurs jours, faisant de cette année une période particulièrement meurtrière pour les fonctionnaires de police et les militaires.

Le policier s'est tiré une balle dans la tête.

Commentaires

-