Damelevières: tué par l'obus qu'il venait d'acheter dans une brocante

Explosion

Damelevières: tué par l'obus qu'il venait d'acheter dans une brocante

Publié le :

Lundi 28 Mai 2018 - 08:07

Mise à jour :

Lundi 28 Mai 2018 - 08:08
Un homme de 68 ans est mort dimanche matin dans l'explosion d'un obus qu'il venait d'acheter dans un vide-greniers. Le vendeur de l'objet a été arrêté.
©Denis Charlet/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il a ramené de la brocante l'objet qui allait le tuer. Un homme de 68 ans a perdu la vie dimanche 27 au matin après l'explosion d'un obus… qu'il venait tout juste d'acquérir à une brocante, comme le rapporte L'Est républicain.

Les faits se déroulent à Damelevières dans le département de la Meurthe-et-Moselle. La victime, un retraité SBCF s'était rendu un peu plus tôt dans un vide-greniers de la commune de Roville-devant-Bayon. Là, le sexagénaire y a déniché quatre obus qu'il décide d'acheter et qu'il ramène chez lui.

Selon les premiers éléments connus de l'enquête, l'homme aurait manipulé à son domicile l'un de ces projectiles qui se serait alors déclenché vers 11h30, soufflant le malheureux retraité.

Les premiers secours lui ont été apportés par un pompier qui passait dans le secteur au moment de la détonation. Un hélicoptère du Samu est arrivé ensuite pour tenter d'apporter une aide médicale d'urgence à la victime mais il était trop tard: l'homme était décédé.

Lire aussi - Morbihan: un adolescent découvre un obus et l'apporte à la mairie

C'est alors les gendarmes qui ont pris le relais: bouclant le périmètre, ils ont évacué une quarantaine de personnes du voisinage et des démineurs de Metz sont intervenus pour désactiver les obus restant.

Les gendarmes de Lunéville, eux, se sont rendus sur le stand du brocanteur, l'ont arrêté et placé en garde à vue pour homicide involontaire et détention d'arme de catégorie A. Ils ont en outre saisi un obus qui restait à vendre au vide-greniers évitant peut-être un autre drame.

 

Les démineurs sont intervenus pur sécuriser le périmètre.

Commentaires

-