Décès d'un grand-père et de son petit-fils dans l'explosion d'une voiture en Seine-et-Marne, l'hypothèse de l'accident privilégiée

Décès d'un grand-père et de son petit-fils dans l'explosion d'une voiture en Seine-et-Marne, l'hypothèse de l'accident privilégiée

Publié le :

Mercredi 08 Mars 2017 - 17:04

Mise à jour :

Mercredi 08 Mars 2017 - 17:08
©Gile Michel/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un sexagénaire et son petit-fils de cinq ans ont trouvé la mort mardi dans un petit village de Seine-et-Marne. L'homme était venu chercher l'enfant à l'école, mais peu après leur départ le véhicule a explosé. L'hypothèse de l'accident est privilégiée par les enquêteurs.

Le drame a ébranlé Saint-Loup-de-Naud, ce petit village d'à peine 900 âmes situé près de Provins en Seine-et-Marne. Un homme d'une soixantaine d'années et son petit-fils de cinq ans ont été tués dans l'explosion de leur voiture, mardi 7.

Selon les premiers éléments de l'enquête et les témoignages, Michel Charbonnier, conseiller municipal de 64 ans, était venu vers 16h chercher son petit-fils Matthew à l'école située dans le hameau de Courton-le-Bas. Mais alors qu'ils s'apprêtaient à partir à bord de la Peugeot 107 du grand-père, il y aurait eu une explosion suivie d'un incendie, selon un témoignage cité par Le Parisien. Les secours dépêchés sur place n'ont malheureusement rien pu faire pour l'homme et le petit garçon.

Les enquêteurs en charge des investigations étudient pour l'heure plusieurs pistes pour expliquer ce drame. "Première hypothèse, la voiture a rencontré un problème technique, qui a déclenché un incendie. Les deux victimes n'auraient pas pu s'extraire à temps de la voiture, qui aurait explosé après l'éclatement des pneus", a fait savoir une source proche de l'enquête au journal L'Express. L'autre hypothèse se concentre sur l'explosion d'un élément inflammable extérieur au véhicule qui aurait provoqué une combustion.

La procureure de la République de Melun, Béatrice Angelelli a confié à l'hebdomadaire que "l'hypothèse accidentelle semble désormais acquise". Et d'ajouter au sujet des hypothèses: "en attendant les résultats des analyses techniques et scientifiques, il faut rester très prudent".

Le véhicule a explosé à quelques mètres des grilles. Par chance, les 90 enfants qui se trouvaient à l'école n'étaient pas sortis de l'enceinte de l'établissement. Aucune autre victime n'est donc à déplorer. Une cellule psychologique doit être mise en place.

La procureure de la République de Melun, Béatrice Angelelli a confié que "l'hypothèse accidentelle semble désormais acquise".


Commentaires

-