Démantèlement d'un réseau de prostitution nigérian actif dans toute la France

Démantèlement d'un réseau de prostitution nigérian actif dans toute la France

Publié le :

Samedi 06 Octobre 2018 - 11:00

Mise à jour :

Samedi 06 Octobre 2018 - 11:03
Un réseau de prostitution a été démantelé au terme de 15 mois d'enquête à Paris. Depuis juin dernier, une trentaine de personnes ont été arrêtée dans la capitale. Entre 30 et 50 millions d'euros ont été blanchis entre la France et le Nigéria entre 2015 et 2018.
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Plus de 20 personnes ont déjà été mises en examen et écrouées. Un réseau de prostitution nigérian a été démantelé à Paris depuis juin. L'OCLGDF, l'office central de lutte contre la grande délinquance financière, estime entre 30 et 50 millions d'euros les sommes blanchies entre la France et le Nigéria.

Selon BFMTV qui révélait les faits vendredi 5, c'est une enquête commune entre l'OCLGDF et l'office central pour la répression de la traite des êtres humains qui a permis ce coup de filet.

Tout a débuté dans le sud-est de la France où un réseau de proxénétisme nigérian a été découvert. Les enquêteurs ont alors identifié l'homme chargé de récolté l'argent issu des passes de femmes prostituées.

A voir aussi: Paris - un réseau international de prostitution démantelé dans les beaux quartiers

A Paris, des collecteurs étaient ensuite chargés de déposer les sommes d'argent sur des comptes bancaires puis de les retirer. Les autorités estiment ainsi qu'entre 2015 et 2018 entre 30 et 50 millions d'euros ont ainsi été blanchis.

Les policiers ont d'ailleurs interpellé deux hommes munis de valises, l'une contenant 200.000 euros et l'autre 250.000 euros toujours en liquide, alors qu'ils s'apprêtaient à rejoindre des destinations européennes. Les malfrats ne faisaient en effet jamais de trajets directs Paris-Abuja (la capitale du Nigéria) pour brouiller les pistes.

L'affaire ne se limite pas au sud-est. Les enquêteurs ont découvert que ce réseau géré par deux organisations criminelles, la Black Axe et Supreme Eiye Confraternity, sévissait dans tout le pays: de Paris en passant par Lille, Strasbourg, Colmar mais aussi Marseille, Lyon, Bordeaux ou encore Nantes.

C'est "une première en Europe" et depuis juin une trentaine de personnes ont été arrêtées et plus de 20 ont déjà été mises en examen et écrouées, certaines d'entre elles faisaient partie de cette organisation depuis 10 ans.

A lire aussi:

Airbnb - dégradations, prostitution, drogue, sous-location: responsabilités et recours du propriétaire

La justice alerte sur l'augmentation de la prostitution dans les cités

Prostitution sur Vivastreet: information contre X pour "proxénétisme aggravé"

Une trentaine de personnes ont déjà été arrêtées depuis juin dans le cadre de cette enquête pour proxénétisme et blanchiment d'argent.


Commentaires

-