Des cadavres de porcs en putréfaction dans un élevage filmés par L214 (vidéo)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Des cadavres de porcs en putréfaction dans un élevage filmés par L214 (vidéo)

Publié le 31/07/2019 à 17:49 - Mise à jour à 17:57
©Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

L214 a publié ce mercredi 31 des images tournées dans un élevage de porcs du Maine-et-Loire. On peut y voir des dizaines de cadavres en décomposition entassés, ainsi que des animaux morts ou blessés à l'intérieur de l'établissement.

L'association de défense des animaux L214 publie ce mercredi une nouvelle vidéo choc dénonçant les pratiques des élevages et les abattoirs.

Elle épingle cette fois-ci un établissement du Maine-et-Loire. Sur la vidéo, on peut voir des dizaines de cochons morts entassés dans une remorque et dans un état de putréfaction avancé. L'odeur pestilentielle aurait alerté les habitants. "Un jus nauséabond suinte d’une remorque puis s’écoule de l’autre côté de la route, jusqu’au fossé qui passe le long de l’élevage", rapporte l'association.

Des images tournées à l'intérieur de l'élevage montrent également des sceaux remplis de cadavres de porcelet. Selon L214, la direction de l'élevage aurait expliqué que la canicule a provoqué une surmortalité parmi les porcs qui sont particulièrement sensibles à la chaleur. Ce qui expliquerait la présence de si nombreux cadavres aux abords de l'élevage.

Voir: "Vaches à hublot": L214 dénonce l'expérimentation animale par l'industrie (vidéo)

Toutefois, quand bien même la canicule serait la cause de la mort des animaux, elle n'expliquerait pas pourquoi ces cadavres, visiblement laissé là un long moment, n'ont pas été évacués dans les 48 heures comme cela est censé être le cas.

Les services vétérinaires de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) ont décidé d'ouvrir une enquête sur la question, rapporte Franceinfo. "La chaleur était annoncée et des mesures auraient dû être prises. De plus, des dispositifs d'alarme sont censés avertir l'éleveur en cas de haute température", affirme l'association dans un communiqué.

Voir ci-dessous la vidéo, attention ces images peuvent choquer

Au-delà de la façon dont les cadavres ont été "gérés", L214 dénonce plus généralement les conditions de vie et de mort des animaux dans ce type d'élevage. Ces porcs "ont vécu une courte vie dans un élevage intensif, entassés les uns sur les autres et sont morts dans une lente agonie. En France, 95% des cochons sont élevés dans ces conditions" écrit-elle en légende de la vidéo.

Celle-ci montre en effet des bêtes vivant dans des enclos leur permettant à peine de bouger, certaines étant blessées, ou des jeunes à l'agonie. Le chiffre de 95% semble faire référence à la part d'élevages, non pas épinglés pour mauvais traitements, mais ayant recours aux sols en caillebotis (quadrillage). Ce système est censé faciliter l’évacuation rapide des déjections animales et de l’eau de lavage du sol. Les sols recouverts de paille ou de sciure comme l'élevage en plein air sont reconnus par les professionnels du porc comme "liés à des démarches qualité spécifiques" car ils demandent plus de travail et d'espace, mais ne représentent qu'une toute petite partie du jambon qui se retrouve dans l'assiette des Français.

Lire aussi:

Elevage de porcs: une vidéo choc sur l'origine "des jambons des supermarchés"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


La direction de l'élevage aurait argué que la canicule serait à l'origine de la mort des porcs.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-