Des Gilets jaunes crient "suicidez-vous" aux forces de l'ordre (vidéo)

Des Gilets jaunes crient "suicidez-vous" aux forces de l'ordre (vidéo)

Publié le :

Dimanche 21 Avril 2019 - 11:40

Mise à jour :

Dimanche 21 Avril 2019 - 11:41
© Anne-Christine POUJOULAT / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une partie des Gilets jaunes a scandé des slogans hostiles au passage des policiers samedi 20, place de la République à Paris. Certains manifestants ont crié "suicidez-vous", faisant douloureusement écho à la vague de suicides qui touche les forces de l'ordre depuis le début de l'année.

L'acte 23 des Gilets jaunes a été marqué samedi par un regain de tension à Paris, où le nombre de manifestants a doublé par rapport à la semaine dernière (9.000 contestataires dans les rues), même s'il a reculé sur l'ensemble de la France (27.900 contre 31.100 la semaine précédente).

Les forces de l'ordre ont réussi à contenir cette tension en identifiant rapidement les casseurs et autres fauteurs de troubles dans la foule, et en les interpellant avant qu'ils ne commettent des violences encore plus importantes.

Mais cette journée de mobilisation a été aussi marquée, une nouvelle fois, par la défiance des manifestants envers les policiers et CRS encadrant les défilés, et même la haine de certains d'entre eux.

Place de la République, là où les deux cortèges officiels sont venus se rassembler dans l'après-midi, ne pouvant éviter la présence de casseurs (qui ont essayé de piller des commerces), des manifestants ont scandé "suicidez-vous" aux forces de l'ordre.

Lire aussi: Gilets jaunes - un acte 23 sous tension à Paris

A ce moment-là, les policiers ripostaient par des jets de gaz lacrymogène aux projectiles d'une branche hostile des Gilets jaunes.

Mais ce slogan haineux a provoqué la stupeur, et aussi la colère de la classe politique, sitôt l'incident revenu à ses oreilles.

Voir aussi: Gilets jaunes - un député LREM traite Jérôme Rodrigues de "débile"

Car ces mots font en effet douloureusement écho à la période difficile que traversent les forces de l'ordre depuis le début de l'année.

Cette semaine, trois nouveaux policiers se sont donné la mort, portant à 28 le nombre de suicidés depuis le 1er janvier 2019.

A ce rythme, 2019 pourrait connaître une centaine de décès au sein de la profession alors que depuis une dizaine d'années, il n'en a jamais été dénombré plus de 55 (en 2014) et que ce chiffre était tombé à 35 en 2018. De quoi envisager une année noire pour 2019, sans que les causes soient véritablement identifiées.

Et aussi:

La crise des Gilets jaunes en dix dates

Faux, un CRS ne gagne pas 500 euros par acte de Gilets jaunes

Délinquance en hausse: la faute aux Gilets jaunes?

A Paris, lors de l'acte 23 des Gilets jaunes samedi, des manifestants ont crié "suicidez-vous" au passage des forces de l'ordre.

Commentaires

-