Des membres d'un groupe de métal polonais accusés de viol collectif

"Decapitated"

Des membres d'un groupe de métal polonais accusés de viol collectif

Publié le :

Mercredi 13 Septembre 2017 - 17:35

Mise à jour :

Mercredi 13 Septembre 2017 - 17:50
Les quatre membres du groupe de métal polonais Decapitated ont été accusés de viol en réunion et arrêtés. Une femme a porté plainte et a affirmé avoir subi des sévices en août dernier dans l'Etat de Washington, dans l'ouest des Etats-Unis.
© GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le groupe polonais Decapitated est dans la tourmente. Ses quatre membres ont été arrêtés à Los Angeles, en Californie aux Etats-Unis. Appréhendés pour enlèvement au premier degré, ils ont ensuite été accusés de viol en réunion.

Les faits se seraient déroulés après un concert à Spokane, dans l'Etat de Washington, dans la nuit du 31 août. La femme qui les accuse a expliqué qu'elle avait été invitée dans le bus de la tournée avec une amie à elle. Les deux pensaient alors qu'elles allaient boire quelques verres en compagnie des quatre artistes. Mais le chanteur principal et un autre membre du groupe auraient procédé à des attouchements sexuels sur la jeune femme puis l'auraient violée tour à tour dans la salle de bain du car.

Pendant ce temps, l'amie qui accompagnait la victime présumée aurait été jetée du véhicule. Après avoir été abusée, celle-ci a expliqué aux enquêteurs avoir été forcée à rester dans le bus pendant une durée inconnue avant que l'un des membres du groupe ne l'aide à se rhabiller et ne la raccompagne dehors. "Des ecchymoses significatives sur ses bras" ont été constatées par les policiers. Il semblerait donc qu'elle aurait été retenue contre son gré, a révélé The Independent ce mercredi 13.

Les membres du groupe de métal ont depuis été entendus par la police mais leurs versions des faits divergent. Alors que deux artistes affirment que la jeune femme était dans leur bus le soir de l'agression, un autre assure qu'il ne la connait pas. L'un des membres a tout de même dévoilé qu'il avait vu ses deux collègues dans la salle de bain du bus ce soir-là. Il a aussi précisé qu'ils se livraient en effet à des actes sexuels avec la jeune femme. Il est le seul à avoir accepté de fournir son ADN.

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Les faits se seraient déroulés après un concert.

Commentaires

-